IPB
X   Message
(Message automatiquement fermé dans 2 secondes)

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

[Information] Du piratage
ghyz
posté 25/10/2008, 23:27
Message #1


Retraité équipe GMP3
****

Groupe : Retraités équipe GMP3
Messages : 2037
Inscrit : 16/06/05
Membre no 10813



Salut,

Je voulais juste porter à votre connaissance (en partie) les propos tenus par David Sitek, leader du groupe TV on The Radio, à l'occasion d'une interview que l'on pouvait lire dans le Tsugi de ce mois-ci.


«

David Sitek : [...] Le problème c'est qu'aujourd'hui plus personne ne pense à long terme. Depuis l'avènement du home studio, plus aucun label ne veut dépenser l'argent nécessaire au temps de maturation d'un groupe, comme autrefois.

Tsugi : Le piratage complique encore la question.

DS : Contrairement à ce que pensent certains, le piratage ne fait pas de mal qu’aux maisons de disques, mais aussi aux artistes. Le budget d’enregistrement des albums n’a cessé de s’effondrer ces dernières années. On ne pourrait plus enregistrer un album comme Thriller.
Avec les budgets actuels, il est impossible de payer le salaire de la section de cordes. Le logiciel le plus perfectionné ne remplace pas le musicien. Les artistes n’osent rien dire là-dessus, ils ont peur d’apparaître vénaux, mais au fond d’eux même ils sont très inquiets. On ne verra plus apparaître un artiste comme Stevie Wonder, il faut du temps et de l’argent pour faire des albums de son calibre. Si vous piratez et que vous vous foutez de ce genre de disques alors continuez, sinon réfléchissez un peu à ce que vous faites.


Une question qui a été posée avant celle retranscrite ci-dessus dans l’interview mais qui pour faire avancer le propos, gagne à être mentionnée après celle du piratage.


Tsugi :[…] En tout cas ce n’est pas un disque inspiré par les années 80 contrairement à la plupart de ceux qui sortent actuellement

DS : j’ai une théorie à ce sujet. Aujourd’hui, la seule manière pour un groupe de devenir riche et célèbre rapidement ce qui est trop souvent son unique motivation, est de vendre sa musique pour réaliser des synchros de pub. Or, les gens de 30 – 40 ans sont la cible privilégiée des publicitaires. Il faut donc utiliser des musiques les faisant réagir, leur évoquant la nostalgie de leur adolescence. D’où les années 80 et demain les années 90. Si l’industrie du disque ne s’était pas effondrée et si l’univers de la pub n’était pas le dernier espoir de survie des groupes, la musique serait plus ambitieuse et moins tournée vers le passé. […]





On dispose souvent de l’avis des majors sur ce sujet. On connaît également l’avis d’artistes qui vendent leur disque par millions et pour lesquels le piratage constitue un manque à gagner important. De Liane Foly à Renaud en passant par Daho ou Obispo, ce sont les seuls qui disposent de l’audience nécessaire pour diffuser leur message. Hors Abd al malik et Kery James, leur opinion me semble d’autant plus mal comprise que ces artistes véhiculent assez souvent une image assez peu transgressive. Leur réunion sous la bannière d’un manifeste (qui me fait parfois penser à un syndicat de défense de leurs intérêts financiers) attesterait d’ailleurs du peu d’esprit révolutionnaire qui leur resterait. En gros, ils ne sont pas les plus crédibles car incapables de vivre avec leur temps. TVOTR c’est un peu les antis Zazie. Ils sont new-yorkais, ils sont jeunes, drogués, successful mais pas de trop et donnent l’impression de s’en battre les roupètes. Les prêcheurs des temps modernes en somme Sourire.gif

Ce message a été modifié par ghyz - 26/10/2008, 08:01.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Les messages de ce sujet


Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 22/01/2020 - 03:36