IPB
X   Message
(Message automatiquement fermé dans 2 secondes)

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
[Test] [Comparatif] Westone3 vs SM2 vs UM2 vs EM2-iFI, par --++ I0zZ ++--
--++ I0zZ ++--
posté 15/12/2008, 23:55
Message #1


GMP3 Fan
****

Groupe : Retraités équipe GMP3
Messages : 2770
Inscrit : 08/11/06
Lieu : /proc/kcore
Membre no 22541



Image IPB

Westone 3
Image pas disponible



Menu de ce comparatif :

1- Introduction
2- Photos, commentaires
3- Le son
4- Conclusions



1- Introduction-----Image IPB


Ca y est ! L'arlésienne tant attendue du petit monde des écouteurs intra-auriculaires universels est enfin arrivée, tout droit sortie des laboratoires de Westone. Premiers vrais triples drivers du marché (un driver pour chaque plage de fréquence, contrairement aux modèles concurrents qui doublent le driver des basses fréquences), les Westone 3 auront nécessité des années de travail acharné, et auront connu un retard mémorable de plusieurs années. Disponibles depuis peu en France et dans le reste du monde à un prix prohibitif par rapport à ses concurrents, le nouveau modèle phare de Westone traîne une réputation alléchante de meilleur intra universel du marché outre-atlantique.
Alors qu'en est-il vraiment ? C'est avec une certaine fébrilité que la rédaction de GénérationMP3 attendait les W3, surtout après la très bonne surprise que furent les UM2 en leur temps. Longtemps références ici, ils sont aujourd'hui détrônés depuis peu par les excellents SM2 d'Earsonics. Car pas la peine de prendre des gants : Tous ces écouteurs jouent dans la cour des grands, et procurent une sensation d'écoute exceptionnelle.
Mais les W3, de par leur placement tarifaire, titillent de près les modèles moulés d'entrée de gamme. Il nous semblait dès lors intéressant de comparer les W3 équipés d'un embout moulé (earmold) avec des moulés d'entrée de gamme réputés comme les EM2-iFI d'Earsonics, ce que nous allons faire dans ce test.

C'est donc tout ce petit monde qui va s'affronter dans ce test / comparatif de matériel de prestige !


2- Photos, commentaires-----Image IPB


Ce comparatif porte sur :
  • Les Westone3
  • Les Westone UM2
  • Les Earsonics SM2
  • Les Earsonics EM2-iFI

Tous les tests ont été réalisés avec des earmolds (embouts moulés).

Merci à la boutique SoundOfArthur pour le prêt des Westone3, SM2 et UM2, ainsi qu'à Earsonics pour les EM2-iFI.


Caractéristiques techniques

Westone 3
  • Sensitivity: 107 dB SPL
  • Frequency response: 20 Hz -18 kHz
  • Impedance: 30 ohms
  • Driver: Balanced armature
  • Features: Soft padded travel case, ten different eartips, and wax loop for cleaning.
  • Standard Color: Black
IPB Image


Photos

Packaging

Westone ne se moque pas de son client, c'est le moins que l'on puisse dire : La boite des Westone 3 est vraiment belle, assez petite, et met agréablement en valeur les écouteurs. Une fois tout le matériel déballé, c'est de la folie : il y en a partout ! les Westone 3 sont livrés avec un petit étui souple assez pratique, 10 paires d'embouts de toutes sortes (deux types de silicone différents, mousses, biflanges), un limiteur de volume réglable, un adaptateur 6.35, un outil de nettoyage.
Du tout bon donc de ce côté là, même si une housse de protection rigide n'aurait pas été de refus vu le prix des W3.

IPB Image

Qualité de fabrication

Westone a toujours été réputé pour son sérieux et la qualité de fabrication de ses écouteurs et cette nouvelle vague ne fait pas exception. Les Westone 3 ont gardé les caractéristiques qui ont fait la réputation des UM2, comme le câble torsadé, le connecteur coudé, le plastique dur de la coque. En revanche, là où les UM2 visaient les musiciens de scène, assez indifférents au look de cet instrument de travail, les Westone 3 sont clairement orientés grand public : des lignes plus souples, une robe noire matte du plus bel effet, un logo design, tout ça ravira le consommateur moyen mais ne permet plus de passer aussi facilement inaperçu qu'avec les UM2 ou les SM2, surtout au vu des couleurs choisies (logo rouge sur fond noir).


En utilisation

L'utilisateur d'UM2 ne sera pas perdu : les Westone 3 se positionnent de la même façon dans l'oreille. Le câble est également le même, probablement le meilleur câble sur le marché d'ailleurs (il équipe les UM2, mais également les modèles moulés Earsonics, Insono, Westone...) : léger, indestructible, pouvant se porter par devant ou dans le dos, terminé par un connecteur jack coudé renforcé... Vraiment rien à dire. Sauf un gros point noir : Les W3, contrairement aux UM2, sont excessivement sensibles aux parasites.
Les écouteurs sont jolis et légers, avec un look très moderne qui ne passera pas inaperçu comme le font les UM2 ou les SM2.
A noter également qu'ils sont assez sensibles : plus que des SM2, moins que des UM2.


Confort

C'est le point noir des Westone 3. Les écouteurs sont tout de même volumineux et se casent difficilement dans les oreilles, même les plus grandes. Il en découle une douleur sur les parties en contact avec les extrémités des écouteurs, comme l'arrière de l'oreille, là où les SM2 et UM2 ne se font même pas sentir. Pour ma part la douleur se manifeste assez rapidement (quelques minutes à quelques dizaines de minutes). Westone avait imputé une grande partie de ses retards de sortie des W3 aux problèmes de production des écouteurs, ces derniers ayant du mal à contenir tous les composants internes. Le résultat est correct mais les problèmes persistent pour certaines personnes.

A ne pas réserver à toutes les oreilles donc.


Isolation

L'isolation fournie par les Westone 3 est très bonne, comparable à celle des UM2. On est loin des modèles moulés tout de même, même avec un embout custom comme les earmolds.



3- Le son-----Image IPB


Passons à la partie qui nous importe le plus : le son.
Le ressenti est évidemment très personnel et sa retranscription délicate malgré mes efforts, si un terme ne vous parle pas signalez-le moi dans le sujet de commentaires et je tâcherai d'éclaircir mon propos.


Matériel de test

Pour ce test j'ai utilisé exclusivement mon Cowon D2 tout effet coupé et égaliseur à plat comme source, ainsi qu'un iMod couplé à un ampli casque Predator de chez Ray Samuels Audio. Tous mes fichiers sont encodés en FLAC.


Lecture...

Guns And Roses - My Michelle

On commence par un sympathique morceau de Rock, alternant passages clairs à la réverb et riffs plus puissants et mid tempo. Les Westone 3 sautent aux oreilles par leurs qualités : La séparation des instruments est très bonne, de même que le placement dans l'espace sonore. Les W3 se révèlent diaboliquement précis et pêchus. En revanche les aigus semblent un peu écourtés, le jeu de cymbales n'est pas du tout naturel. Les W3 néanmoins donnent le meilleur d'eux-mêmes à volume élevé. C'est d'autant plus dommage que, non content d'abimer les oreilles, ils ont tendance à sonner plats à volume faible.
La différence avec les SM2 est claire et nette dès l'insertion de ces derniers : Ils sont moins précis et détaillés que les W3, mais l'énergie qui manque aux W3 est ici sublimée. C'est dire, les SM2 donnent même l'impression d'être plus pêchus que les W3, du fait de leur meilleure dynamique.
De même les UM2 s'en tirent bien mieux malgré un spectre bien moins étendu dans l'aigu et un son globalement plus brouillon, bien plus pêchu et plus sec. Ils se prêtent vraiment très bien à la chanson, et offrent à mon avis le meilleur rendu malgré leurs aigus vraiment courts.
Dès l'intro, les EM2-iFI marquent leur différence : l'atmosphère est posée, les effets de réverb sur la guitare en son clair imposent directement à l'auditeur l'ambiance du morceau. Une fois que la guitare saturée rentre en jeu, les EM2-iFI ne laissent rien passer : le jeu de batterie est criant de naturel, les nuances dans les coups sont bien rendues, les cymbales sonnent enfin comme des vrais cymbales. Les W3 sont plus clairs que les EM2-iFI, ces derniers étant plutôt bien penchés du côté des sonorités chaudes.


EZ3kiel - At The Day

Un morceau très calme, organique maintenant. Toujours cette impression d'étouffer légèrement, malgré une scène sonore plus que correcte. Sur ce morceau tout en nuances et subtilités, les W3 font du très bon boulot : Ils se révèlent vraiment précis, avec une belle maîtrise du spectre et des nuances. Je ne sais pas si ce sont les trois drivers séparés qui sont à l'oeuvre, mais la performance est réellement sympathique, le tout donne une impression d'homogénéité dans la gamme de fréquence. Le grave / bas médium a en revanche un peu trop tendance à vouloir se mettre en avant, et couvre le reste du spectre. Le bas du spectre est musclé, les basses savent être tendues ou plus ronflantes. La performance est là, mais le tout manque un peu de vie. Les médiums sont magnifiques, la voix du chanteur et les différents instruments sont bien retranscrits.
Dès l'insertion des SM2 encore une fois, la différence avec les W3 est flagrante. Les SM2 se révèlent moins précis, mais retranscrivent à merveille les nuances et subtilités du morceau. La voix masculine change vraiment du tout au tout entre les deux paires, l'émotion transpire. Les montées des instruments et de la voix prennent de l'ampleur. La scène sonore a l'air également un peu plus large. Malgré leur son plutôt chaud, les SM2 sonnent bien plus aérés que les W3. Ils transcendent réellement ce genre de morceau calme et complexe.
Les UM2 font également montre d'une meilleure gestion de la dynamique : les montées en puissance et les breaks sont bien mieux rendus, et tiennent l'auditeur en haleine via la vie du morceau là où les W3 l'impressionnent par leur précision et leur homogénéité dans le spectre. Les nuances et l'émotion du morceau ne sont pas aussi bien rendues qu'avec les SM2, mais le tout sonne tout de même plus vivant qu'avec les W3.
Pourtant dans le cas des W3, tout est là, la dynamique, la précision, la pêche, mais est masqué par un sentiment de son étouffé que j'attribue à ce grave couvrant de façon permanente le reste du spectre. Les EM2-iFI confèrent au morceau une atmosphère intimiste du fait de leur scène sonore plus resserrée et de leur sonorité chaude. C'est beau, chargé d'émotions, tout en nuances. La voix du chanteur est retranscrite parfaitement, les montées de violon en périphérie sont splendides, la batterie et les tambours ont un corps fantastique. Le caractère organique du morceau est bien présent, les EM2-iFI sont ici dans leur élément et on le sent. Les EM2-iFI semblent tout de même un poil en retrait au niveau des détails par rapport aux W3.


Dog Eat Dog - Rocky

Un morceau pêchu où les saxophones s'en donnent à coeur joie. Le placement est excellent avec les W3, qui présentent les différents instruments à leur place dans le mix sans équivoque. La voix en avant est bien présente, avec ses effets d'échos. La batterie assène le rythme mais les jeux de cymbales sonnent bizarrement, de même que les coups de tom qui sont un peu sourds. Le saxophone est quelque peu vide et plat. Le morceau est noyé dans les basses, mais le tout fonctionne très bien quand même.
Les SM2 sonnent bien plus chauds que les W3, et présentent une scène sonore plus large mais moins précise : Les différents instruments sont plus difficiles à placer correctement. Le jeu de batterie sonne plus naturel, le saxophone également. Mais le morceau dans sa globalité est bien moins précis, plus rustre. En revanche, malgré leur caractère chaud, les SM2 font montre d'un meilleur respect du spectre et se révèlent bien plus équilibrés que les W3. Les aigus sont également bien mieux traités.
Les UM2 sont les écouteurs de ce comparatif les plus secs et clairs. Ils reproduisent ici une ambiance live : la scène sonore est correcte sans être vraiment étendue (à ce jeu là les SM2 sont un cran au-dessus des deux paires de Westone), il est plus difficile de séparer et placer correctement les instruments, mais l'énergie est bien plus prenante qu'avec les W3 et même les SM2 ; ces derniers retranscrivent bien l'impression d'énergie qui se dégage du morceau, mais les UM2 sont ici clairement dans leur domaine de prédilection (le rock musclé) et n'hésitent pas à en rajouter une couche. La batterie assène des coups très tendus, mais le jeu de cymbales sonne bizarrement, très faux.
Le rendu des EM2-iFI est bien moins clair qu'avec les W3. La batterie gagne énormément au passage, et sonne bien plus naturelle qu'avec les W3. Les aigus ne sont pas criards comme avec les W3, les guitares sonnent comme un mur, les solos et le saxophone sont très bien rendus. Globalement la scène sonore est moins large et on perd un peu en séparation. Le bas du spectre est en revanche fantastique, et possède une présence et un corps vraiment agréables.


Zenzile Meets High Tone - The Source

La démonstration technique des W3 est impressionnante, très proche du rendu d'une paire de moulés triple drivers : La précision est diabolique, de même que le placement dans l'espace et la gestion du decay. Malheureusement ce morceau, à la ligne de basse ronde servant de fondation, met vraiment en exergue les défauts des W3 : la basse sonne au-dessus du reste du morceau, trop ronde et sourde ; elle recouvre les autres instruments et ne les laisse pas s'exprimer comme il faudrait.
Les SM2 n'ont pas les mêmes capacités techniques, mais proposent un rendu bien plus naturel et homogène. Le morceau sonne tout de même un peu trop mou à mon goût. La scène sonore est plus large qu'avec les W3, et les SM2 s'en sortent très bien sur les effets de panoramique, le decay des notes, les coups de batterie tendus et secs combinés à la ligne de basse plutôt ronde et enveloppée.
Les UM2 proposent un rendu un poil en deça des deux autres paires d'intras : le tout est bien plus clair et sec, trop pour ce morceau. Le spectre étriqué des UM2 a également du mal à suivre, et le placement et la gestion des jeux de panoramique sont moins bien maîtrisés que chez les SM2 ou les W3.
Les EM2-iFI brillent encore une fois par leur rendu du bas du spectre. La ligne de basse est phénoménale. Les EM2-iFI sont à l'aise dans la gestion des effets de réverb et du decay des notes. Le côté lourd et tendu du morceau est très bien retranscrit. En revanche la scène sonore est quand même un peu faible pour des moulés, on perd en ampleur par rapport aux W3.


Kate Nash - Pumpkin Soup

Dès l'intro de la chanson, l'effet boomy des W3 choque. C'est fort dommage car le reste du morceau brille par le niveau de détails procuré par les W3. La voix de Kate est vraiment fantastique, les W3 sont très à l'aise sur les voix féminines. Les effets sont bien placés, le tout sonne juste, sauf ce voile dans le bas du spectre qui recouvre continuellement le morceau et ces aigus un peu courts. L'ensemble a tout de même du corps.
Les SM2 ont ce côté chaud qui confère à la chanson un côté intimiste sympathique. Le rendu du piano est superbe, la voix de la chanteuse un peu moins chargée en émotions qu'avec les W3. Le placement est parfait, de même que la gestion des jeux de panoramique.
Rien de nouveau non plus pour les UM2, qui se révèlent moins précis et détaillés, mais plus pêchus et secs. Ce sont les écouteurs qui sonnent le plus clair sur ce morceau. Ils s'en sortent moins bien sur les jeux d'écho et de placement, de même le rendu dans le grave et les aigus est un peu en deçà des autres modèles présentés ici.
Les EM2-iFI sonnent bien plus chauds que les W3, la scène sonore est plus resserrée. En revanche le bas du spectre est magique, et sait retranscrire les différentes nuances dans le jeu du batteur. De même les aigus ne sont pas en reste et sonnent naturels, pas du tout agressifs. Les EM2-iFI font montre d'une belle précision dans le rendu, mais souffrent légèrement d'un manque de pêche. Les différences de placement et changements de panoramique sautent littéralement aux oreilles, et les EM2-iFI ont une gestion de la dynamique excellente.


Daft Punk - Touch It / Technologic

Les W3 sont ici à l'aise. La chanson est déjà mixée avec un niveau de grave plus que généreux, les W3 renforcent ce côté "on y était", et ça passe. Les W3 brillent encore une fois par leur niveau de détails mais manquent un peu de dynamique, ce qui est assez flagrant sur les montées du morceau.
Les SM2 manquent un peu de pêche sur ce type de morceau, mais leur meilleur rendu (clarté, équilibre) fait gagner au change. De plus ils subliment les breaks et autres montées en puissance du morceau.
Les UM2 sont taillés pour les morceaux live dynamiques et ça se sent tout de suite. Leur côté un peu plus froid et sec par rapport aux SM2 et W3 passe très bien ici. Le bas du spectre perd un peu en corps mais gagne en tension et donne envie de danser. Globalement ça manque tout de même un peu de corps.
Les EM2-iFI font un très bon travail sur ce morceau. Le grave est magnifiquement rendu, corpulent, bien en avant comme le veut le mix, l'extension du spectre dans les extrêmes est très correcte. L'énergie du morceau transparaît bien, les différents changements de rythme fonctionnent parfaitement. Les EM2-iFI sont globalement chauds, mais ne favorisent pas une plage de fréquence au détriment des autres contrairement aux W3, qui eux ne sonnent pas foncièrement chaud mais sont très déséquilibrés.


The Herbaliser - Clap Your Hands

Les EM2-iFI ont un rendu des cuivres vraiment sympathique. Le rythme du morceau est là, la voix de la chanteuse en avant entraîne ; Les breaks sont très bien retranscrits, et le bas du spectre est terrible, beaucoup de corps.
Les Westone 3 sont plus agressifs dès l'insertion, et le mix semble différent par rapport aux EM2-iFI : la voix est cachée derrière la ligne de basse, là où elle semblait en avant avec les EM2-iFI. Le tout est plus ample mais les cuivres sont moins beaux.
Je n'ai pas résisté à l'envie d'insérer une guest star pour la dernière chanson : Les 3TSBass d'Insono ont les avantages des deux paires : La scène est large, les détails sont là, le son est plus clair et aéré que les EM2-iFI, en revanche le bas du spectre a bien moins de corps. L'ensemble du morceau sonne plus homogène et équilibré qu'avec les EM2-iFI ou les W3.



4- Conclusions-----Image IPB


Les Westone 3 sont donc au final une semi-déception. Ils sont mis en valeur par des qualités indéniables au niveau sonore (détails, séparation et scène sonore, énergie), mais sont plombés par un rendu à l'américaine, avec des basses en avant et un aigu court et non naturel. De plus les problèmes de confort peuvent se révéler rédhibitoires pour certains, comme le prouve également la vague de revente qui sévit actuellement sur Head-Fi. Ils se rapprochent en revanche réellement d'une expérience d'écouteurs triple drivers moulés au niveau des détails et de la séparation des instruments, tout en restant plus abordables. Je n'ai d'ailleurs volontairement pas inclus de moulés triple drivers dans ce test car ils ne sont pas du tout dans la même gamme tarifaire. Bref, les Westone 3 laissent un arrière goût d'inachevé malgré toutes leurs qualités, et font baver d'envie l'auditeur quant aux prochains modèles que Westone serait capable de sortir avec un tel niveau de maîtrise.
Les UM2 et les SM2 d'Earsonics ont donc encore de beaux jours devant eux, et restent des choix de premier ordre au vu de leurs rapport qualité / prix et signature sonore respectifs.
Les Westone 3 marchent sur les plates-bandes des moulés bi-drivers d'entrée de gamme, et la question du choix reste ouverte. Au niveau sonore les EM2-iFI sont un peu en deçà mais fournissent une expérience globalement plus plaisante, plus homogène et équilibrée. Les W3 laissent la possibilité de changer de modèle régulièrement tant que ceux-ci restent compatibles au niveau des canules, là où le choix des moulés est définitif, mais permet de personnaliser ses écouteurs. On peut tout de même rajouter dans la balance le fait que les Westone 3 sont censés être un choix pratiquement définitif (top du top annoncé de l'intra universel), et que les possibilités d'upgrade sont possibles entre les EM2-iFI et les modèles PRO d'Earsonics.

Je ne peux que conseiller les lecteurs intéressés par ces écouteurs de les écouter, comme souvent dans le haut de gamme ils ont leur signature propre, que certains aimeront et d'autres non.



Les +

  • Le packaging
  • Le look
  • Le câble
  • La performance sonore des triple-drivers moulés : précision et détails, séparation et placement, pêche

Les -

  • Taille imposante, pouvant causer des douleurs suivant la forme de l'oreille
  • Signature à l'américaine : bas du spectre en avant, haut du spectre trop court et peu naturel
  • A faible volume, peu de dynamique et un son légèrement étouffé
  • Sensible aux parasites

Image IPB


Nous rappelons que les appréciations sont à remettre dans leur contexte. Niveau de gamme du produit, prix pratiqué, public visé. Nous vous conseillons de lire attentivement le test dans son intégralité.
Il va également sans dire que la subjectivité est inévitable dans un test de casque, il se peut que vous soyez déçu par un modèle malgré tous nos efforts pour rester objectifs.


______________________________________________________________________

Vos commentaires sur ce comparatif sont les bienvenus ICI

______________________________________________________________________


Merci de m'avoir lu donatello.gif

Image IPB


--------------------
----------------
On the move : Cowon J3 --> Earsonics EM2-Pro / Insono 3T SBass
@ home : Squeezebox Touch + Alim Teddy Pardo --> Peachtree Audio Nova --> Divatech Diva16 mk2 / Ultrasone Edition9

Go to the top of the page
 
+Quote Post
Pub
posté
Message #












Go to the top of the page
 
Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 17/11/2019 - 10:55