IPB
X   Message
(Message automatiquement fermé dans 2 secondes)

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
[Test] Nouveau Meizu M6 SL, par Simondu43
Simondu43
posté 28/12/2007, 18:04
Message #1


Nioubiz


Groupe : Membres
Messages : 5
Inscrit : 12/12/07
Membre no 35070



Image IPB


Le Meizu Miniplayer ( M6 pour les intimes ) est sortit en France début 2007 à un prix bien inférieur que son principal concurrent ( l’Ipod ) ; ce baladeur fut une vraie réussite et tout une communauté se développa autour de ce modèle. Cependant, distribué par Dane-Elec en France, le M6 fut bridé ( pas de radio et son limité ). Alors que ce modèle est encore vendu en France par cette société, on commence à voir apparaitre son remplacent, le Meizu M6 SL. Ce produit n’est officiellement pas disponible dans nos contrées, mais officieusement, il est possible de l’acheter sur Ebay, ou quelques autres rares sites internet.
C’est ce modèle version SL que je vous propose de tester, après 1 mois d’utilisation :

I) Déballage, design, et présentation

Ce produit n’étant pas vendu (officiellement) en France par Dane-Elec, il faut le commander sur Ebay, ou comme moi sur Mp3-paradise ( site Français et basé en France ). Ces vendeurs se fournissent directement auprès de Meizu en Chine, leurs modèles ne sont donc nullement bridé.

1) Déballage et Packaging

Image IPB


Image IPB


Le baladeur est livré dans une boite très familière à la première version du M6. La boite est constituée de plusieurs compartiment regroupant le lecteur, le CD d’installation, le manuel ( enfin je croyais ), les écouteurs et le câble USB. Contrairement à la version précédente, aucune housse n’est fournie, ce qui est
regrettable. Sur le site internet où j’ai acheté mon baladeur, il y était inscrit que je devais recevoir une
housse, mais celle-ci est en faite pour le modèle non SL, elle est donc trop grande et dispose d’une ouverture en plus ( je vous expliquerais plus tard ).

Première chose qui fâche, le manuel n’est pas celui de la version SL ; la méthode pour allumer le lecteur
n’étant plus la même, on se retrouve alors dans l’incapacité d’allumer l’appareil ( plus de bouton ON/OFF sur le SL). De plus, anglophones s’abstenir, le manuel n’est fourni qu’en anglais ( ce qui était prévisible, le modèle n’étant pas vendue en France ) ; on ne peut donc pas critiquer le constructeur à ce sujet. Pour
allumer le lecteur, j’ai donc dû parcourir les forums ; le manuel sur le cd étant en Chinois.
Le cd fournit ( format mini ) contient les pilotes pur Windows 98, le logiciel de conversion, et le BON manuel, mais en Chinois.

Pour résumer, la boite contient le strict minimum ; on aurait aimé avoir une dragonne, une housse ou un chiffon comme dans la version précédente du M6. Il reste toutefois possible que Dane-Elec, lorsqu’il distribuera le M6 SL en France, « offrira » ces éléments.

2) Design

La beauté est une valeur subjective, il est donc difficile de tenir un discours qui aurait une valeur générale ; cependant, je trouve personnellement que ce baladeur est sublime. Le modèle existe en blanc ou en noir, en version 4GB ou 8GB. Coté design, la marque n’a pas pris de risques, le Meizu a une troublante ressemblance avec l’Ipod. Le mini Player avait même été qualifié d'iPod vidéo.

La face avant du produit laisse apparaître un bel écran de 2,41" ; la face arrière propose une surface en métal gris mate, non glossy ( non brillant) mais très salissant et laissant apparaitre les traces de doigts. Ce modèle inspire la solidité.

3) Présentation

Voici les caractéristiques techniques du produit testé :

• Écran LCD 2,41 pouces, soit environ 6,12 cm
• Résolution 320 x 240 pixels ( QVGA )
• Prise en charge des fichiers image BMP, JPG et GIF
• Prise en charge des fichiers audio APE, FLAC, OGG Vorbis, MP3, WAV et WMA
• Prise en charge des fichiers vidéo Xvid
• Tuner radio FM
• Capacité : 2, 4, 8 Go de mémoire flash
• Prise USB 2.0
• Prise audio mini-jack stéréo 3,5 mm
• Dimensions : 78 x 46,5 x 7,3 mm
• Poids : 48 g
• Autonomie : 26h00 en mode audio et 4h30 en vidéo
• Couleur : noir ou blanc

Sur la face avant de l’appareil, on trouve l’écran de 2.41 pouces et juste à droite de celui-ci, les touches. Le pavé est constitué de 4 touches non tactiles ( Menu, Lecture/Pause/Marche/Arrêt, I<<et >>I ). Ces mêmes touches sont composées de bandes tactiles qui se résument à un système de défilement linéaire (par opposition, avec la forme circulaire, la mollette cliquable permet de se déplacer à l'infini). Autrement dit, il ne peut défiler que sur une distance finie, ensuite vous devez lever votre doigt du pavé, le reposer au bas, remonter et ainsi de suite, pour poursuivre le défilement.

Image IPB


La face arrière du lecteur ne comporte que des inscriptions ( Marque, modèle, taille, numéro de série …. ).

Image IPB


Le côté droit dispose d’une prise mini-USB ( standard ), d’une encoche pour faire passer une dragonne, d’un micro et d’une prise Jack 3.5 mm pour le casque.

Image IPB


Le dessus du lecteur comporte un bouton Hold pour verrouiller le lecteur.

Image IPB


II) Les fonctionnalités et l’utilisation

La première chose à faire lorsqu’on reçoit le lecteur est de mettre à jour le firmware, et de mettre le baladeur en Français. Cette opération est facilement réalisable, il suffit de placer les fichiers téléchargés, à la racine du lecteur, et de le rebooter. Meizu propose assez régulièrement de nouveaux firmwares, ce qui est un bon point.
Le baladeur s’allume par une simple pression de 3 secondes sur la touche Lecture/Pause. Il n’y a plus de touche On/Off comme sur l’ancienne version. La première chose qui frappe aux yeux en allumant l’appareil, est la qualité de l’écran. Celui-ci est très précis, net, lumineux mais contrasté … il est sublime.

1) L’ergonomie et l’interface

Au démarrage du Miniplayer ( ce qui prend environ 10s : il y a 4GO de mémoire à scanner ), on arrive directement au menu de sélection des différentes fonctionnalités du baladeur : Musique, photos, vidéos, effets sonores, radio FM, enregistrement (radio et voix), navigateur (naviguer directement dans les répertoires du baladeur), jeux et outils, réglages …. L’affichage des menus est personnalisable et certaines fonctions peuvent être affichées ou non.

Image IPB


Les menus sont clairs, et les fonctions sont disponibles dans plusieurs parties, ce qui facilite la navigation. Le pavé n’est tactile que pour certaines fonctions dans certaines moments (Valider, Augmenter/Diminuer le volume, « monter/descendre » dans la liste de chansons ... ) ; les 4 autres touches ne sont pas tactiles ( retour au menu, Lecture/Pause … ).
Les menus sont personnalisables grâces aux nombreux skins disponibles sur les forums de la communauté Meizu ; on peut aussi changer la couleur des menus, des fonds d’écrans … Il est possible de régler le rétro-éclairage, le contraste de l’écran, ainsi que la luminosité dans les menus et les films/photos ( en choisissant des réglages différents )

Image IPB


La navigation dans les menus se fait à l’aide du pad tactile, qui demande tout de même un certain temps d’adaptation. Il m’arrive encore, lorsque j’ai les doigts engourdis par le froid (et oui, c’est l’hiver !!), de faire de fausses manipulations. De même, il n’est pas évident de manipuler le lecteur avec des gants par exemple.La touche « retour », elle, n’est cependant pas tactile.

2) L’audio

Image IPB


La fonction principale d'un baladeur comme celui-ci, et bien sûr d'écouter de la musique. Je dois dire que je ne suis un audiophile, cependant, je trouve que la qualité sonore de ce modèle est vraiment très bonne. Il est possible de régler les paramètres sonores, comme par exemple l’équaliseur, les basses, les aigus … ; et même d’appliquer certains effets parois surprenants, comme par exemple : SRS, WOW, TruBass et 3D Surround.

La gestion des morceaux se fait comme sur la plupart des baladeurs : listes de lecture, classement par type (artiste, album…), lecture par répertoires ( navigateur ), lecture "au hasard" … sont de la partie. A noter que les formats reconnus comprennent le MP3, le WMA, le WAV et l’OGG. Il est possible de limiter le volume sonore, il ne sera alors plus possible de dépasser le seuil choisi. Il n’est plus nécessaire de mettre à jour la librairie manuellement, cette tâche se fait automatiquement à l’allumage de l’appareil ou lors du débranchement du câble USB.

Les écouteurs livrés ne sont pas excellents, mais seront largement suffisant pour une bonne partie des possesseurs de l’appareil. Les sons sont clairs et puissants.
Il est en théorie possible de voir afficher les pochettes des chansons, ainsi que les paroles ; cependant, malgré les tutoriaux disponibles pour la précédente version du M6, je n’y suis jamais arrivé.

3) La vidéo

Ce modèle peut être qualifié de PMP ( portable multimédia player ), tant la qualités des vidéos est impressionnante. Les films sont précis, contrastés, lumineux …. Cependant, la taille de l’écran est à mon avis trop faible pour visionner un film de 1h30 ; il est par contre tout à fait possible de regarder un épisode d’une série, ou même un Podcast vidéo.

La chose la plus ennuyeuse est bien sûr la conversion des vidéos. En effet, les films doivent être obligatoirement convertis en XVID au format 320*240, sinon un écran noir va apparaitre, voir un plantage du lecteur.. Le taux de compression maximum est de 400 kbits/s pour la video et de 256 kbits/s pour le son ; l’image doit aussi subir une rotation de 90°. La fréquence d’image ne doit pas dépasser 20 images par seconde, ce qui est trop faible ( 25 images/s pour qu’une vidéo soit fluide ) ; on peut alors constater de légères saccades sur les mouvements lents.

Le logiciel fournit avec le M6 SL ( video converter ) est assez simple, mais est en anglais. Il ne peut cependant pas mettre une vidéo en plein écran, les bandes noires des films seront alors présentes en haut et en bas de l’image. L’écran étant déjà assez petit, si les bandes noires tiennent encore ¼ de l’écran …. Le film parait alors minuscule.
Personnellement je vous conseil le logiciel « Batman », ou « VirtualDUB for Miniplayer » pour convertir vos films. Le 1er est rapide, mais est repoussant pour un novice en informatique ( DOS ) ; le 2eme est simple, agréable et permet de couper vos films pour les voir apparaitre en plein écran.

Une fois trouver les bons taux de conversion, les vidéos sont un régal pour les yeux et les oreilles. J’utilise les paramètres suivants, peu importe le logiciel : 400 Kbit/s pour la video et 128 kbits/s pour le son, à 20 images/s ; le tout en 320*240. Il faut aussi savoir que la version SL dispose d’une nouvelle puce de décodage, censée résoudre les problèmes de décalage entre vidéo et son. Avec ces réglages, je n’ai pas constaté ce décalage.

Voici un exemple de vidéos sur le Meizu SL. Pardonnez moi pour la qualité de cette vidéo, mais c'est le mieux que je peux faire :



4) Les photos

Image IPB



Image IPB


Sur le nouvel écran du SL ( meilleur que la version précédente, et avec de meilleurs angles de vision ), les photos sont sublimes. Le M6 SL lit les photos au format JPG, GIF et BMG. Les images contenues sur le baladeur s'affichent sous formes de vignettes que l'on peut regarder en diaporama. Les réglages du diaporama permettent d'effectuer des transitions variées entre les photos et même d'appliquer une rotation automatique sur les images dans le mauvais sens.
Il n’est cependant pas possible de créer de diaporamas agrémentés de fichiers sonores.

Les temps d’affichage de certaines photos peut parfois être long (5s) si l’image est de « grosse taille » ( plus de 1MO ou plus de 640*480 ).
L’appareil ne gère pas l’USB host, ce qui serait un plus indéniable pour vider son APN .

5) Autres fonctions

La radio : Le M6 SL dispose d’un tuner FM non RDS, dont le câble des écouteurs sert d’antenne ; le tuner est de bonne qualité lorsqu’on se situe dans une zone bien couverte pas le réseau Hertzien. Si comme moi, vous habitez à la campagne et si l’émetteur radio se trouve loin, la qualité de la radio est médiocre. N’espérez pas avoir le même son que sur votre chaine HIFI dans de telles conditions.
Par contre en ville (ou proche de l’émetteur) , la qualité est vraiment excellente. Comme sur les téléphones portable, un indicateur indique la qualité de réception ( ceci reste un gadget ; en effet, il reste souvent a 2 ou 3 barres, que la qualité soit très bonne ou mauvaise )

Image IPB


Image IPB


Il est cependant possible, en écrivant le nom de la station dans un fichier dans le dossier « System » du lecteur, de pouvoir faire afficher le nom de la station radio ( Nrj, France Info …. ).
Je tiens à préciser que la radio peut être enregistrée (sous 3 qualités).

Les gadgets : microphone de qualité moyenne (faible volume d’enregistrement : il faut parler devant le micro), 2 jeux, un calendrier, une calculatrice vraiment pas pratique et un chronomètre. Il est aussi possible de lire des fichiers .TXT.

6) Le transfert, l’autonomie et le temps de charge

Le lecteur est automatiquement reconnu sous XP et Vista dès son branchement. On voit ainsi apparaître plusieurs dossiers à la racine du lecteur : Music, Pictures, Videos …. Chaque dossier doit alors contenir des fichiers ayant un rapport avec son nom. On déplace alors les fichiers par simple glissé/déposé ou copié/collé dans le répertoire correspondant, a une vitesse tout à fait correcte (merci la mémoire flash !! )

D’après mes premiers tests, avec les réglages : luminosité dans les menus : 75% ; luminosité vidéos : 90% ; temps rétro-éclairage : 15s ; l’autonomie du lecteur est de 10h à 12h en audio ( divers mp3 et wma encodés a différents débits ) et de 3h30/4h en vidéo.

Le baladeur se recharge via USB ou via un adaptateur secteur-USB ( non fourni ). Une fois vide, il faudra environ 2h30 pour recharger le lecteur ; c'est-à-dire environ 2h dans un usage normal. Lorsque des fichiers sont en cours de transfert sur le baladeur, celui-ci se charge. Il est donc possible de charger le baladeur lorsqu’il est éteint, et lorsqu’il est allumé.

III) Conclusion

Image IPB


Avec sa version SL, Meizu ne nous offre pas une véritable révolution, mais seulement un amaigrissement de quelques millimètres et une nouvelle puce audio. Compatible avec les fichiers audio, vidéos, photos et faisant office de radio FM, ce lecteur est très polyvalent et de grande qualité.
Cependant tout n’est pas si rose chez Meizu ; en effet, on aurait aimé pouvoir se passer de la conversion obligatoire des vidéos pour qu’elles soient lues. Certaines personnes peuvent éprouver quelques difficultés à « diriger la bête », ce qui est dû à la navigation parfois perfectible du pad tactile. On aurait aussi aimé une disponibilité française pour les fêtes de Noël 2007 comme on nous l’avait promis.
Nous sommes presque en 2008, et la concurrence se fait rude ; de nombreux constructeurs proposent des produits beaucoup plus élaborés ( mais aussi plus cher !! ) ; un effort aurait donc été nécessaire pour envahir le marché Européen.

Si comme moi, vous êtes un fan du « bidouillage », vous ne serez pas déçus ; vous allez pouvoir piocher dans l’innombrable collection de skins, mais aussi créer les vôtres selon vos envies … Vous pourrez de même participer aux forums entièrement dédiés au Meizu M6, et ainsi en apprendre tous les jours sur votre baladeur préféré …

Pour conclure, je suis pleinement satisfait de mon achat, et je ne le regrette absolument pas.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Pub
posté
Message #












Go to the top of the page
 
Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 28/07/2017 - 13:44