IPB
X   Message
(Message automatiquement fermé dans 2 secondes)

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
[Test] Rio Karma, par symonne
symonne
posté 28/06/2004, 17:49
Message #1


Connaisseur
**

Groupe : Membres
Messages : 223
Inscrit : 05/06/04
Lieu : Lausanne
Membre no 4299



Je fais ici ma première review (d'où le presque review!) alors n'hésitez pas à me donner des conseils et me faire remarquer ce qui ne va pas, pour que je puisse rectifier le tir!
N’étant pas vraiment un spécialiste en audio, mes descriptions sur les fonctionnalités, les sorties proposées, seront sûrement approximatives. De même, et surtout, mes appréciations sur la qualité audio proposée par ce lecteur ne seront pas précises, sans termes techniques, et donc purement subjectives, basées sur des adjectifs (« agréable, bien, bon »……….). Pour ceux qui voudraient plus de technique je vois renvois par exemple à l’excellent test fait par gflogic.
Pour ma part, je m’attarderai plutôt sur les aspects esthétiques du lecteur, son utilisation, ses qualités, ce qui est plus à ma portée ! Ce texte est donc plus à prendre en tant que feedback qu’en tant que vrai test.
Quant à d’éventuelles photos, je n’ai pas d’APN mais vais essayer de taxer celui de ma copine en lui faisant du charme, alors patience !

[EDIT] : mission accomplie, voilà les photos! Désolé pour leur faible qualité et les défauts qu'elles comportent (bougé, bruit, luminosité, flou, etc...) mais je les ai faites très rapidement, en urgence...


Sommaire


Introduction
1. Présentation du lecteur
A) Emballage et contenu
B) Lecteur et dock : matériaux et finition
2. Ergonomie
3. La partie audio
4. Conclusion

Introduction

Je suis donc depuis 2 jours l'heureux possesseur d'un rio karma! Auparavant possesseur d'un archos jukebox studio 10go, je ne l'utilisais que très rarement du fait principalement de sa taille et de son poids, très imposants, ainsi que du fait de ses menus très peu ergonomiques et peu agréables, finalement très limités. Voyant que je me devais de le vendre rapidement sous peine de ne jamais réussir a m'en séparer, je l'ai mis en vente un peu partout, pour finalement trouver acquéreur.

C'est alors que je me suis mis en quête d'un nouveau lecteur, selon plusieurs critères : une taille réduite, permettant une utilisation plus nomade, un design agréable, ce qui compte énormément pour moi, un disque dur, et de bonnes caractéristiques et performances audio, les fonctions annexes m'important finalement peu. La taille du disque dur n'était pas non plus un critère prépondérant. J’ai tout de suite été attiré par Rio, et surtout le nitrus. Comparé à un muvo² tout plastique, avec un écran minuscule, peu ergonomique, et surtout assez moche, le nitrus m’intéressait. C’est alors que j’ai trouvé générationmp3.com, à la recherche de feedbacks et d’informations… et j’ai lu beaucoup de choses sur le karma, qui plus est beaucoup de bonnes choses ! Et c’est ainsi que je me suis décidé à l’acheter. D’autant plus que j’ai finalement réussi à trouver un travail pour cet été et que je pouvais donc me permettre de payer la différence de prix d’avec le nitrus !

Je me suis tourné vers les Etats-Unis pour mon achat, car les prix là bas sont beaucoup plus bas qu’en France (pour l’électronique en tous cas !), et le dollar faible augmente encore les avantages. J’ai commandé sur le site b&h audiovideo qui, en plus d’offrir des tarifs avantageux, semble très sérieux, comme en témoignent les nombreux feedbacks sur des sites américains. Hop, commande passée le 18 juin dernier, envoyée le 23, reçue le 25, qui dit mieux ? Le colis était très bien protégé à l’intérieur par du plastique gonflé, empêchant ainsi les chocs. J’ai commandé avec le karma une housse lowepro, et un casque sennheiser, donc le karma seul a du me coûter environ 300 euros, avec les frais de port et la TVA. Au total, par rapport à la France, j’ai gagné un peu plus de 100 euros, ce qui vaut je pense le coup ! Mais passons maintenant à la bête en elle-même !


1. Présentation du lecteur

A) Emballage et contenu

Mon produit venant des Etats-Unis, il était emballé dans une boîte en plastique, ne protégent pas des chocs en elle-même et exposant le lecteur. De plus, pour ouvrir cette boîte il faut la découper, ce qui rend impossible une future revente dans une boîte d’origine en bon état. La boîte européenne est pour sa part nettement mieux.

A l’intérieur on trouve, en plus du karma, sa station d’accueil, un cable USB, un câble Ethernet, un câble RCA pour connecter le dock à une chaîne hi fi par exemple, ainsi qu’un adaptateur secteur, un cd d’installation des logiciels nécessaires au fonctionnement du karma sur un PC, un guide de démarrage rapide (le manuel complet est disponible sur le net), une sacoche de transport très très succincte, et des écouteurs sennheiser mx300, que je n’ai pas testés. A noter que pour brancher votre karma sur le secteur, il va vous falloir acheter un adaptateur de prise américaine vers française, ce que j’ai trouvé à Leclerc pour 1.50 euro. Rio a donc été assez généreux en ce qui concerne les câbles fournis, et permet ainsi d’exploiter les possibilités du karma et surtout celle de son dock.

A noter que mon karma doit faire partie d’une nouvelle série car d’origine, le firmware est en version 1.68, autrement dit la dernière sortie.

B) Lecteur et dock : matériaux et finition

La première impression qui vient quand on prend le karma en main est « wow, il est minuscule ! ». J’en suis venu à me demander comment 20 gigas pouvaient tenir là dedans, tellement il est petit. Je craignais en fait surtout l’épaisseur de ce lecteur, supérieure à la norme, mais il n’en est rien. En effet, les 2.8cm d’épaisseur annoncés ont été mesurés au centre du lecteur certainement ; mais sur les bords il est très arrondi, ce qui fait qu’il ne donne en aucun cas une impression d’épaisseur exagérée. « Compact » pourrait être un bon résumé pour qualifier la taille du karma : ni trop haut, ni trop large, ni trop épais, il tient parfaitement dans une main, mais nous y reviendrons plus tard.

IPB Image
Le karma dans ma petite main : il tient très bien

IPB Image
Petite comparaison avec on carnet de correspondance!

Autre point d’inquiétude concernant le karma, sa finition et la qualité de ses matériaux. Etant un passionné d’automobiles, et de leurs intérieurs, j’accorde une grande importance à ces paramètres qui peuvent transformer un lecteur plaisant en un lecteur repoussant, du fait d’un contact désagréable. Et une nouvelle fois, je ne suis pas déçu. Mon inquiétude venait de la finition « tout plastique » du lecteur, bien moins valorisante, à priori, que celle en aluminium brossé d’un Zen par exemple. En fait, les plastiques du karma sont de bonne qualité, pas trop brillants, d’une belle couleur, et ne font absolument pas « cheap », contrairement à ce à quoi je m’attendais. Ils semblent assez résistants, solides, bref, valorisants. Ils ne remplaceront bien sûr pas l’aluminium ou encore le magnésium, mais sont tout à fait corrects.
En revanche, le caoutchouc de la poignée ne m’a pas autant convaincu, mais c’est une question de goût ! Il permet en tous cas d’éviter de trop transpirer, et accroche bien.
Pour sa part la finition est correcte : boutons bien assemblés, pas de jeu, notamment dans un riostick à priori exposé, mais quelques imprécisions dans les assemblages et dans les plastiques, mais il faut vraiment chercher pour voir cela : le karma, c’est du solide.

On se retrouve donc avec un bien bel objet en main, le tout étant complété par un superbe écran rétro éclairé bleu recouvert d’un plastique agréable, bien que sensible aux rayures et autres traces de doigt. Il n’y a donc rien à craindre quant à l’apparence du rio, c’est plaisant à regarder, toucher, c’est solide et ça inspire confiance.

IPB Image
Le karma de près (attention aux couleurs sur la photo, on dirait un objet bas de gamme alors qu'en vrai c'est + agréable et valorisant)

IPB Image


Cela est d’autant plus vrai quand le karma est posé et allumé sur son dock. Celui-ci, fait dans un beau plastique, reçoit le karma et s’allume alors d’un magnifique bleu qui illumine toute la partie recevant le lecteur, Le tout étant complété par une led rouge/orangé. C’est alors un vrai plaisir de regarder son lecteur. Il est possible de régler l’intensité lumineuse du dock, ainsi que de le faire réagir à la musique, ou de lui donner plusieurs ordres d’éclairage dynamique. De plus, ce dock joint l’utile a l’agréable. En plus d’être beau, il permet de se servir de son karma de plusieurs façons, tout en le connectant à plusieurs appareils : prise USB 2.0 classique, mais aussi port Ethernet, sorties pour raccorder directement le lecteur à un ampli ou une chaîne hi fi, et enfin il permet de recharger le lecteur tout en l’utilisant.

IPB Image
Sur son dock de jour (pardon pour le flash!)

IPB Image
De nuit, le dock est magnifique

2. Ergonomie


Comme nous l’avons vu, le karma propose des dimensions très réduites. Il tient facilement dans une main, pour peu que celle-ci soit de taille « standard ». J’ai personnellement des mains assez petites, et je peux tenir le lecteur sans problème, bien que quelques crampes arrivent quand même des fois. L’ergonomie est pensée en ce sens et permet une utilisation d’une seule main ; la molette et le riostick, éléments principaux dans la navigation, sont immédiatement accessibles, de même que le bouton menu place juste à gauche du riostick ; les autres doigts tombent aussi naturellement sur les boutons de volume, permettant un contrôle total.

Quant aux menus du lecteur, quel changement par rapport à mon ancien archos ! Ils sont intuitifs, très bien organisés, faciles d’accès. C’est simple, après une demi-heure d’utilisation, je savais déjà parfaitement bien m’en servir ! Pas besoin d’apprentissage, c’est immédiat. On pourra juste regretter que par moment, le riostick et la molette servent à effectuer la même action, faisant double emploi. La navigation se fait très simplement entre les menus, à l’aide de la molette cliquable, ou du stick quadridirectionnel cliquable également, qui permettent entre autres de sélectionner, faire défiler, ajuster, avancer dans une piste, voir la liste de lecture, et encore bien d’autres fonctions ! Elle est rapide, et il ne faut que très peu de temps pour changer de musique, changer un paramètre, un mode de lecture…

En outre, ces menus sont très fournis. Aux indispensables paramètres du lecteur (éclairage de l’écran, mise en veille automatique, modes de lecture), rio a ajouté des options sympathiques et uniques, tel que le gapless qui supprime la coupure entre deux pistes (fonction indispensable pour écouter un cd en live, entre autres, ce qui n’est pas possible avec d’autres lecteurs), le fondu possible entre les pistes (fondu qui peut durer 1,2 ou 3 secondes), et surtout Rio DJ. Celui-ci enregistre vos goûts, les chansons que vous écoutez le plus, le moins, jamais, se base sur les tags de vos pistes … pour vous proposer des fonctions originales, telles que lire les musiques d’une année en particulier, lire les musiques jamais écoutées, le plus écoutées, très écoutées il y a longtemps, etc. Ainsi cette fonction se base sur vous-mêmes pour fonctionner, et elle sera différente d’un utilisateur à l’autre.

Ainsi au niveau des fonctionnalités audio, le karma s’en tire avec les honneurs. En revanche pour ceux qui espéraient la radio, l’encodage en direct, ou encore le micro, il faudra se tourner vers un autre appareil, iRiver ihp-1xx en particulier. De même, le karma n’a pas et n’aura pas de télécommande, bien qu’il dispose d’une prise susceptible d’en faire fonctionner. On peut juste espérer qu’un fabricant tiers en produise une, ce qui est peu probable, ou que l’éventuelle télécommande du karma 2, prévu pour la fin d’année, soit rétro compatible avec le karma 1. Mais ce ne sont que des suppositions… le karma est donc destiné à l’audio, au détriment des fonctions annexes. Mais on le lui pardonne tant il excelle dans son domaine…


En ce qui concerne l’installation du lecteur, absolument aucun problème. Il suffit juste d’installer les logiciels présents sur le cd fourni. Une fois lancé rio music manager, celui-ci vous propose de faire les mises à jour automatiquement, et vous pouvez alors commencer a remplir votre nouveau joujou! Certains reprochent au karma de ne pas disposer de la fonction UMS, ou autrement dit de ne pas pouvoir être utilisé en tant que disque dur externe, sans avoir recours à des logiciels ou drivers. Je pense que ce reproche n’est pas entièrement fondé, car il faudrait faire cette critique après avoir utilisé rio music manager… en effet ce logiciel est simple, intuitif, extrêmement facile d’accès, et pour ma part me fait gagner un temps incroyable par rapport à mon ancien archos UMS, en triant, et synchronisant tous les fichiers audio. Alors pour un usage exclusivement chez soi, sur son pc, RMM est plus intéressant qu’un bête UMS. Il est vrai que cela devient gênant quand on veut emmener une vidéo ou une sauvegarde chez un copain, car il faut alors réinstaller le logiciel, refaire les mises à jour… pour ceux qui veulent absolument un karma UMS, tout n’est pas perdu ni fini, car rio nous promet un nouveau firmware autorisant l’UMS ! Reste à savoir quand il sortira…


3. La partie audio


Rio a mis les petits plats dans les grands en dotant son lecteur de caractéristiques alléchantes, notamment au niveau de la puissance de sortie de 2x30mV à 32 ohms, ou encore en incluant une égaliseur 5 bandes laissant une totale liberté quant à la configuration sonore. Pour ceux qui, comme moi, ne comprennent rien à cet égaliseur, il existe des réglages prédéfinis, qui malgré tout ne permettent pas de tirer toute la quintessence du karma. Il existe aussi generationmp3.com ou riovolution.com, où on répondra volontiers à vos questions ! En tous cas, le karma possède de quoi vous défenestrer littéralement les tympans !

Pour ma part, je n’arrive pas à être satisfait du son produit qui selon les chansons, me paraît trop disant, pas assez chaleureux. Il ne me reste plus qu’à refaire un huit millième tour dans le menu « égaliseur », et je devrais y arriver ! Mais en tous cas, pour les audiophiles mélomanes, le karma est idéal, car presque au niveau des baladeurs creative et, selon une bonne majorité d’utilisateurs, supérieur aux produits archos et apple.

En outre, le karma permet de lire une grande quantité de formats audio : WMA (assez anecdotique), mp3 évidemment, mais aussi OGG, format en pleine expansion et supérieur en qualité à un mp3 (à bit rate égal) et FLAC, format « lossless » qui permet d’obtenir des musiques non compressées, et donc de qualité optimale (au prix toutefois d’un poids conséquent).


4. Conclusion


Comme vous vous en doutez certainement, j’ai été conquis par le karma. Déjà d’un point de vue cosmétique, je m’attendais à un lecteur petit, mais néanmoins épais, joli mais mal fini est peu agréable à prendre en main, sympa mais sans plus. Eh bien mes attentes positives sont comblées, et mes craintes négatives effacées ! Il faut le prendre en main et le voir pour comprendre. Je peux d’ailleurs vous citer une phrase de ma copine voyant le lecteur pour la première fois « je le trouvais petit sur les photos, mais pas autant que ça ! Il est minuscule ! ». Bref vous l’aurez compris, un karma ça ne se regarde pas, ça s’admire. A fortiori lorsqu’il est sur son dock…

Ensuite j’ai été surpris de la facilité de prise en main et de l’ergonomie des menus, car il ne m’a fallu que très peu de temps pour le maîtriser facilement. De plus la navigation est facilitée par l’ergonomie extérieure avec la molette et le riostick, et par le magnifique grand écran rétro éclairé, très agréable.

Je pense que c’est un jukebox extrêmement complet du point de vue audio, et on sent que les moindres détails concernant son utilisation ont été soignés, ce qui le rend facile à utiliser et à vivre.

Les +

-un superbe objet, ultra compact, agréable à regarder, toucher, utiliser
-grand écran rétro éclairé, menus parfaits
-très bonne ergonomie (molette, riostick…)
-station d’accueil belle, et qui offre de nombreuses possibilités de raccordement
-fonctionnalités audio innovantes et excellentes, telles que le gapless, rio DJ…
-grande autonomie (à vérifier pour ma part)
-prix ridicule aux USA
-compatibilité avec de nombreux formats audio populaires
-des ingénieurs à l’écoute des utilisateurs (cf. riovolution.com)
-logiciel RMM excellent…


Les -
-… mais pas d’UMS pour l’instant !
-pas de télécommande pour l’instant, ni prévue
-pas de fonctions extérieures à la lecture de fichiers audio (pas de radio, de micro…)
-pas de housse décente fournie
-écouteurs sennheiser peu intéressants
-fiabilité douteuse dans plusieurs cas avérés
-garantie ridicule de seulement 3 mois


Bref, je le recommande à ceux qui cherchent un produit très compact et mobile pour lire de la meilleure façon possible leurs fichiers audio, quels qu’ils soient, sans aucun compromis sur la qualité extérieure et l’ergonomie. Pour ceux qui veulent se faire plaisir, faire plaisir à leurs yeux, leurs mains, leurs oreilles… mais au détriment de leur entourage, le karma devenant vite obsédant tant il est génial ! Que dire de plus sinon que le karma, c’est que du bonheur !




Pour l’accompagner et le protéger, j’ai d’entrée écarté l’espèce de sac fourni avec, pour me tourner vers une housse lowepro d-res 10 AW, que je trouve tout aussi géniale que le lecteur qui l’accompagne ! Elle est belle, assez compacte (même si le karma est à l’aise à l’intérieur !), et surtout très résistante à l’extérieur et imperméable, ce que j’ai pu vérifier cet après midi ( !), et très douce à l’intérieur, pour protéger et nettoyer l’écran de mon nouveau bijou.
J’attends juste mon koss ksc 55 pour que la famille soit au complet…


La housse pose spécialement pour moi!
IPB Image

IPB Image

IPB Image

IPB Image

IPB Image
Le karma est quand même à l'aise dedans


@+++ tout le monde !


J'ajoute quelques autres photos que j'ai pris.

IPB Image
le karma est ses indissociables accompagnateurs

IPB Image

IPB Image
Le karma profite de son propre son

IPB Image
Quelques photos à côté de la mx700

IPB Image

IPB Image
Mon bureau

Ce message a été modifié par symonne - 20/07/2004, 20:13.


--------------------
Baladeur : Samsung YP-Z5 black
Ecouteurs : Shure E2c + Sennheiser HD280 pro
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Pub
posté
Message #












Go to the top of the page
 
Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 18/08/2019 - 04:36