IPB
X   Message
(Message automatiquement fermé dans 2 secondes)

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
[Test] Brainwavz Beta
le masseur aveug...
posté 21/09/2009, 02:22
Message #1


Retraité équipe GMP3
***

Groupe : Retraités équipe GMP3
Messages : 923
Inscrit : 20/04/07
Lieu : paris
Membre no 27696



Image IPB


Brainwavz Beta



Menu

1- Introduction
2- Packaging, ergonomie, confort
3- Le son
4- Conclusions



1- Introduction-----Image IPB


Symbole plus que jamais grandissant du raz de marée chinois, le casque audio est également une sorte de laboratoire dans ce domaine. Moins cher que leurs homologues occidentaux, les écouteurs sont en général défaillants à plus d'un titre: solidité relative, confort parfois exécrable. Mais si le haut de gamme reste très loin pour ces marques, le bas et moyen de gamme est un rêve qui est plus qu'accessible, voire déjà atteint. Ainsi, la marque soundmagic est peut être la plus sérieuse des concurrentes: Début lancés par des écouteurs à bas coût ( pl30), mais dotés d'excellents retours, ce qui permit à la marque d'espérer la même expérience avec du moyen de gamme(pl50). La marque yuin est également à citer. Ouvertement haut de gamme pour certains produits: ok1, pk1, ok2, sa réputation est également très bonne.
Mais, si ces marques sont pour la plupart encensées, j'ai souvent l'impression qu'il s'agit d'un effet de buzz, car pour être honnête j'ai eu certaines expériences peu concluantes. Ainsi on a souvent l'impression de 2 types d'écouteurs. D'une part( souvent dans le bas de gamme) des intras ou semi intras trop boueux mais dans la lignée de casque comme ep630, pas désagréable à l'écoute mais quasiment impossible d'y revenir après une excursion dans le moyen ou haut de gamme( ex: soundmagic pl30 et brainwavz alpha). néanmoins je garde en général une bonne expérience car le rapport qualité prix est souvent très bon. D'un autre côté, plus grave et surtout exploitant sournoisement l'idiophilie, des casques se voulant moyen voire haut de gamme, pour cela utilisant le sacro-saint principe de la clarté du son. Argument louable, mais qui se transforme bien souvent en une anémie basseuse . A cela je citerais les re0 de head direct, que j'ai pu tester une bonne semaine, et surtout les yuin ok2, que j'ai eu le malheur d'acheter.
Mais ne partons pas avec un esprit fermé, les brainwaz beta sont peut être plus sympathiques que leurs petits frères les alpha, malgré tout assez bons pour leur prix. Disponible sur mp4nation pour 29.5$( 31.5$ avec les fdp), ce modèle est relativement abordable. A cela s'ajoute la possibilité d'un package avec l'ampli Fiio E3 pour 34.50$ ou avec le Fiio E5 pour 44.50$.




Caractéristiques techniques

  • Réponse en fréquence: 8-28KHz
  • Impédance: 24 ohms
  • Sensibilité: 110dB/mV

2- Packaging, ergonomie, confort -----Image IPB



Packaging

Premier point qui frappe ici, le beta tranche avec les packages exhaustifs de la majorité des marques chinoises. Premier point négatif même, car nous en sommes réduits à seulement quatre embouts différents. Ainsi on retrouve une paire en mousse, une en silicone très souple(orange), une en silicone plus rigide(transparent) et une paire de biflange. Pas de choix de taille, triste constat, la marge de manœuvre est alors très réduite.
On retrouve également un clip pour attacher à un vêtement, qui on verra est relativement utile pour éviter les phénomènes de frottements. A cela s'ajoute une housse de transport en tissu( bonne initiative) et un filtre métallique( fishbone en anglais) vissable sur les écouteurs. Pourquoi faire me direz vous? hé bien un peu à la manière des Sleek SA6, il serviront à changer la signature sonore.
Vous l'aurez compris, la grande déception vient ici du nombre plus que réduit d'embouts.



Ergonomie

Déçu par les Yuin, je dois dire qu'ici la fabrication est très correcte. La connexion jack est, à l'usage, dans la bonne moyenne des écouteurs entre 25 et 50 euros. Au niveau des écouteurs c'est également sérieux, pas de jeu ni craquements divers, ca reste en majorité du plastique mais je ne me fait pas de soucis sur la solidité. Le câble est quant à lui assez convaincant, il est ainsi assez solide et d'une épaisseur raisonnable. En revanche il est très sujet au phénomène de frottements, mieux vaut donc se servir du clip fourni.



Confort

Bon, vous allez dire que j'insiste, mais le packaging gâche encore une fois cette partie. En premier lieu je ne supporte pas les embouts en mousse, même si celui-là n'est pas plus désagréable que ceux des Shure( un peu moins solide), plus que 3 embouts possible donc. Bon les biflanges, malheureusement je n'ai pas un conduit auditif très large, exit donc à cause leur trop grande taille.
Mon choix s'est alors porté sur les 2 types d'embouts restant, avec une grande préférence pour les silicone couleur orange, plus doux. D'un point de vue confort ce n'est pas le nirvana, plus désagréable que les semi intra de cette gamme de prix et néanmoins moins isolant que les vrai intras(même avec les triflanges). Pas catastrophique pourtant, mais il faut néanmoins préciser que la marge de manœuvre pour enfoncer les intra est limitée, car il s'agit d'enfoncer juste ce qu'il faut pour éviter un étouffement du son ou une anémie. A préciser, la configuration sans le filtre est plus( voire bien plus) confortable sur la durée.


3- Le son-----Image IPB



Matériel de test

Dans une optique nomade, je n’ai utilisé les casques que sur un zune 120, et également un peu sur un itouch 2. L'analyse effectué ici tiendra en compte la configuration avec et sans filtre. Il me semble inutile de décortiquer morceau par morceau car les qualités et défauts sont évidents.



Analyse


Tout d'abord une chose parait évidente ici: la marque n'a pas essayé de faire du sensationnel. Ainsi on remarque dès la première écoute que les brainwavz Beta ne favorisent pas une gamme de fréquence de manière évidente ou oublie les basses les chemins. Ainsi, on évite également une chose que je ne supporte pas sur les modèles intras et semi intras bas de gamme( enfin la plupart), le recours à une sorte d'étouffement sonore pour faire monter le niveau de basses. Ici, il est évident qu'elles n'empiètent pas sur les autres fréquences.
Parlons basses justement. C'est loin d'être parfait car cela reste une peu pataud mais très décent pour des intras à moins de 70 euros. L'utilisation du filtre donne un surplus de basses que certains apprécieront voire trouveront indispensable , la différence est effectivement notable. Pour ce qui est des médiums c'est par contre le défaut habituel de cette gamme de prix, manque évident de clarté, un peu boueux en somme. l'utilisation ou non du filtre ne change rien dans ce secteur. On peut relever que les médiums sont légèrement plus en avant que les aigus et les basses. les aigus maintenant: pas mauvais du tout même si mis un peu en retrait avec l'utilisation du filtre. Attention, cette gamme de fréquence reste parfaitement audible ce qui fait probablement la différence avec de nombreux intras chinois de ce prix et surtout un bon niveau de détails, particulièrement sans le filtre.
D'un point de vue général l'utilisation du filtre est suivant les préférences de chacun. Plus rentre dedans et basseux avec, il faudra composer avec des aigus en retrait et un espace sonore un peu plus étriqué. Plus sage pour certains, l'absence de filtre sera préjudiciable pour les styles rapides, mais la sensation d'aération est alors notable et le niveau de détails est en hausse. Si l'on devait résumer tout cela, on s'aperçoit que ces intras ne possèdent pas de défauts majeurs et surtout sont taillés pour être essayés sur tous les styles. Jamais transcendant, il n'en reste pas moins que le prix peut faire sourire, car ces intras sont clairement une gamme au-dessus. Sans tomber dans un délire et une incitation à revendre vos e4c, les Brainwavz Beta sont(je me lance) parmi les écouteurs de moins de 50 euros les meilleurs que j'ai pu tester, subjectivement meilleur que les soundmagic pl30.

Petit plus


Ce package étant livré avec l'ampli Fiio E5, il est important d'analyser le rôle qu'il peut jouer. Je vais être assez clair sur ce point, l'amélioration est plus que négligeable, on peut observer un très léger gain avec la fonction bass boost activée mais vraiment sans plus. En outre, je ne vois pas l'utilité d'un ampli sur un casque avec une impédance aussi faible et une sensibilité aussi grande. Intéressant au niveau de la réduction sur le Fiio E5, cette offre est à réserver uniquement si vous possédez un autre casque nomade plus gourmand.

4- Conclusion-----Image IPB


De plus en plus l'Occident peut trembler, car les écouteurs Chinois font sourire beaucoup de monde mais il n'y a plus vraiment de quoi. Plus solides, plus fiables qu'il y a seulement un ou deux ans, les marques ont également gagné en qualité sonore, le tout pour un prix inférieur aux standards. Certes le haut de gamme est encore à l'abri sur sa montagne, mais les eaux montent. En attendant que ce jour vienne, les Brainwavz sont de ces intras pleins de promesses capables de tenir tête à beaucoup de modèles. Pas de miracle donc mais parfait pour les petits budgets.



Image IPB


Nous rappelons que les appréciations sont à remettre dans leur contexte. Niveau de gamme du produit, prix pratiqué, public visé. Nous vous conseillons de lire attentivement le test dans son intégralité.
Il va également sans dire que la subjectivité est inévitable dans un test de casque, il se peut que vous soyez déçu par un modèle malgré tous nos efforts pour rester objectifs.




Ce message a été modifié par iMike - 22/09/2009, 16:25.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Pub
posté
Message #












Go to the top of the page
 
Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 28/07/2017 - 19:45