IPB
X   Message
(Message automatiquement fermé dans 2 secondes)

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
[Feedback] Westone UM3X, mon petit retour sur les UM3X après quelques jours d'utilisation.
Headphone Geek
posté 29/05/2009, 00:45
Message #1


GMP3 Fan
****

Groupe : Membres
Messages : 1484
Inscrit : 30/10/08
Lieu : The Dark Side of the Moon
Membre no 45965



Mes impressions sur les Westone UM3X



1) Introduction:

Tout d'abord je tiens à préciser que c'est mon premier feedback sur GMP3 donc j'espère que vous serez indulgents quant à la mise en page et au contenu.
Concernant la structure, ne sachant pas trop comment agencer les différents points je me suis largement inspiré d'autres feedbacks, y compris celui de Black_Wolf, j'espère qu'il ne m'en voudra pas trop... Sourire.gif . Le feedback sera édité avec quelques photos et certaines précisions lorsque j'aurai un peu plus de temps.

Les Westone UM3X sont les nouveaux intras de chez Westone, ils se positionnent comme le meilleur modèle du constructeur dans la gamme des retours de scène universels. Westone précise bien que ce modèle n'est pas le successeur ou le remplaçant des Westone 3. Les deux paires d'écouteurs étant développées à des fins différentes. Les Westone 3 sont le modèle le plus haut de gamme de la marque dans le secteur des intras universels pour mélomane.
Les Westone UM1 et UM2 se retrouvant tout deux dans les deux catégories: à la fois pour la scène et pour le particulier mélomane.

Selon Westone, ces UM3X bénéficieraient de la technologie 3 voies véritables, à l'instar des Westone 3. On peut donc conclure que ces écouteurs possèdent 3 armatures équilibrées, chacune dédiée à une plage de fréquence (basses, médiums, aigus), le tout filtré par un filtre passif 3 voies.

Ces nouveaux venus semblant faire l'unanimité outre-Atlantique et étant considérés par beaucoup comme un "no-brainer" pour les fans de UM2, je n'ai pas hésité à commander une paire pour voir de quoi il en retournait vraiment, étant moi-même fan des UM2 et recherchant l'upgrade sans vouloir sacrifier un rein afin de passer aux moulés.


2) Photos et commentaires:

Les Westone UM3X sont vendus au pris de 370 $ aux USA, prix auquel il faudra éventuellement rajouter les frais de douanes + taxes.
Le prix français est de 335 euros (chez SoA et comprend une garantie française de 2 ans, sans compter les retours facilités).
Le prix n'est donc pas prohibitif au vu de la technologie supplémentaire dont bénéficient ces intras par rapport à leur petit frère les UM2 toujours vendus à 300 $ (US) et 260 euros en France.

Caractéristiques techniques:

Câble de 1,3 mètres.

Couleur: Bicolor Black/Clear (seul coloris disponible actuellement).

Connectique: Mini jack stéréo plaqué or de 3,5mm.

Poids: 18g.

Sensitivity: 124dB/mW.

Frequency response: 20 Hz -18 kHz.

Impedance: 56 ohms.

Driver: Three balanced armature drivers with a passive three-way crossover.


(Source Westone).

Photos:

Image pas disponible

photos sous blister pour les geeks.
Image pas disponible


Package au grand complet.
Image pas disponible


Conditionnement à l'intérieur.
Image pas disponible


Les écouteurs en vue rapprochée, un point bleu pour le gauche, un point rouge pour le droit.
Image pas disponible


Packaging:

A ce niveau ce n'est pas compliqué, tout est identique aux UM2! La boîte et son contenu sont pareils (excepté pour le motif imprimé dessus Sourire.gif ), les écouteurs sont livrés avec 2 paires d'emboûts mousse "small", 2 paires d'emboûts mousse "Large", un ustensile allongé pour nettoyer le conduit des écouteurs et une petite pochette rigide pour ranger et transporter les écouteurs.
Un mode d'emploi, des prospectus concernant les produits Westone et un autocollant de la marque sont également compris dans le bundle.

On est loin de la pléthore d'accessoires et d'emboûts des Westone 3 mais il faut rappeler que les UM3X sont vendus en tant que retour de scène, les fournitures étant réduites à leur plus simple expression. Les musiciens voulant passer à l'étape supérieure commanderont des emboûts moulés type Westone UM56 (ou Earsonics Earmolds) afin d'optimiser le port de leurs retours.

Qualité de fabrication:

La qualité générale est très bonne à mon goût, identique à celle des UM2. Câble torsadé, jack coudé solide, coques en plastique dur.

En utilisation:

L'utilisation est toujours aussi agréable, le câble torsadé minimisant au maximum les bruits de frottements et inspirant solidité et souplesse au touché.
Le câble se portant par dessus l'oreille et passant derrière celle-ci.
Ici c'est pareil au UM2, les écouteurs étant identiques à tout point de vue hormis pour le coloris et les entrailles Sourire.gif .

Confort:

Le confort est parfait pour moi (avec les emboûts mousse d'origine), du même niveau que les UM2 de nouveau. Je pense que l'on n'a jamais fait aussi bien en intras universels, ils s'oublient après quelques secondes dans les oreilles seulement.

Isolation:

J'utilise personellement les emboûts Westone jaunes en mousse, plus larges que les embouts d'origine mais un poil plus courts. L'isolation s'en trouve un poil accrue du fait d'un meilleur épousement de mon conduit auditif, le bémol étant un confort légèrement en retrait due à une pression un rien plus forte.
L'isolation est excellente (à condition d'utiliser le bon emboût pour vous évidemment), bien au delà de semi-intras (style EP-630) et encore un bon cran au dessus de D-Jays par exemple.
Westone clame -25dB d'attenuation. Lors d'un footing en rue j'entends difficilement la circulation en écoutant à volume moyen, attention donc les intras peuvent s'avérer dangereux. Même en milieu bruyant il me suffit de pousser encore un peu le volume pour me retrouver dans ma bulle complètement coupé du monde extérieur.


3) Le son:

Haa enfin! On y arrive...

Afin d'essayer d'être le plus objectif possible je parlerai de façon technique du rendu et de la signature sonore et ce le plus précisément possible. Vous parler de mes goûts et de mon ressenti sur chaque morceau étant beaucoup plus sujet à controverse et ne vous donnant pas une idée de la personnalité intrinsèque des écouteurs à mon sens.
Cette démarche est surement plus "audiophile" et moins mélomane, en tout cas plus proche du type de review que l'on peut lire sur Head-Fi. Certains aimeront, d'autres pas... Je ne critique au aucun cas ceux qui procèdent d'une façon tout à fait différente néanmoins, chaque appréciation étant toujours interessante à lire et riche d'enseignements.

J'ai comparé de long en large les UM3X avec les UM2. Une comparaison avec mes casques sédentaires n'aurait pas été judicieuse à mon sens étant donné que les casques et les intras donnent un rendu vraiment différent, je dirais presque une expérience différente. De toute façon la comparaison n'aurait pas été équitable, un casque Hi-Fi à 300 euros, amplifié, étant tout de même d'un autre niveau amha.

Les écoutes ont été faites sur différentes configs:
-un iPod classic via sortie casque.
-un iPod classic via line-out sur un Fiio E5.
-un iPod classic via line-out sur un ampli casque portable Meier audio Corda 2move (gain faible, crossfeed désactivé, haute conso de courant).
-le même ampli en mode USB connecté au PC via Foobar2K avec un émulateur bit-perfect (ASIO4ALL).

Note: Les fichiers lus sur le PC ont été encodé en FLAC par mes soins tandis que ceux de l'iPod ont été transcodé à partir de ces FLAC en AAC-LC avec un bitrate variant entre 192kbps VBR et 320kbps.

Deux choses m'ont choqué la première fois que j'ai écouté les UM3X.
La première étant la spacialisation et le sentiment d\'aération que je n'avais jamais ressenti sur une paire d'intras auparavant.
La deuxième étant une impression de rendu vraiment confiné et très sombre.

Précision sur mes goûts en matière de restitution:
Je suis plutôt amateur de signatures sonores un poil descendantes pourtant (type Sennheiser HD650) car j'aime que le grave soit réaliste comme sur des enceintes et je n'aime pas les aigus puissants qui sont trop fatiguants et agressifs à mes oreilles (surtout sur le long-terme). Je n'aime pas Grado par exemple et Beyerdynamic est à ma limite maximale concernant la sibilance (prononciation exagérée du haut-médium, sifflantes exagérées). Néanmoins mat (par opposition à lumineux) ne signifie pas voilé, un casque peut être mat mais transparent, comme un autre peut être clair, porté sur le haut du spectre et être brouillon...

Les UM3X me parraissaient vraiment confinés même sur un iPod qui est réputé pour sa signature montante. En comparaison les UM2 que j'avais toujours trouvé jusque là vraiment chauds et softs sur les hautes fréquences, m'ont parut très "bright" et agressifs, notamment sur le début du haut-médium.
En faisant la comparaison j'ai d'ailleurs compris l'agressivité que certains repprochent aux UM2. En fait les Beyer ont une sibilance dans le haut médium située entre 6kHz et 10kHz qui est dérangeante à mes oreilles (assez cinglante, tranchante, comme sur les Westone 3) mais ils sont doux sur le reste. Les UM2 ont eux la plage 4kHz-8kHz en avant à mes oreilles, mais ces fréquences ne me dérangent pas, je comprends maintenant que certains aient été dérangés par leur agressivité, celle-ci se trouvant dans une plage de fréquence "trop basse" pour me déranger...

J'ai ensuite testé via le Corda 2move ne me disant que ça allait être pire étant donné que cet ampli à un son plutôt chaud et doux. En fait c'etait beaucoup mieux! Les UM3X sont vraiment une classe au dessus des UM2 et l'apport d'une source de qualité apporte vraiment une différence très appréciable (je ne sais pas si c'est parce que les UM3X font 56ohms ou plutôt parce que leur résolution supérieure les rend plus exigeants sur les composants en amont). Les médiums sont devenus plus clairs et lisibles, les basses plus tendues et la scène sonore plus large. Néanmoins cette impression de voile omniprésent était toujours là...
J'ai ensuite testé via line-out sur le Fiio E5 et celà à été une bonne surprise, bien que le Fiio E5 n'ait pas la transparence, l'autorité sur le grave du Meier, il est vraiment impressionant pour son prix et possède une signature sonore assez "bright", lumineuse ce qui faisait un peu de bien aux UM3X.

Après tout ces essais j'ai finalement décidé de rester sur la config. du Corda 2move, étant celle qui possède la meilleure qualité de restitution et donc la plus à même de mettre en évidence le potentiel de ces intras!
J'ai écouté plusieurs heures par jour les UM3X et ce durant quelques jours afin de me familiariser un maximum avec la signature sonore de ceux-ci, ne m'ayant pas emballée de prime abord et ne voulant pas poser un jugement trop hâtif.


Basses: Le grave est très présent, plus qu'avec les UM2. Il est toujours aussi sec mais il a maintenant plus de corps et de définition. C'est vraiment très riche à ce niveau mais toujours très propre et tendu (ce serait du même niveau de quantité que des UE 10pro ou des Shure SE530 selon Head-Fi).
Je pense que ces écouteurs combleront les bass-heads. Sur certaines chansons de Dream Theater j'ai entendu des lignes de basses en arrière plan que je n'avais jamais soupçonné auparavant, la double grosse caisse battant son plein était parfaitement détachable du jeu de la basse pour laquelle chaque note était différenciable, un vrai plaisir et une grosse claque!
Malheureusement le bas-médium est toujours un peu trop présent comme sur les UM2, bien que ici il soit plus en phase avec le reste des basses.
Une comparaison directe avec les UM2 donne l'impression que ces derniers sont légers en basses (oui oui!) et vraiment portés sur le haut du spectre.

Médium: Comme dit précédemment, bas-médium un petit peu trop chargé, mais la rapidité de réponse empêche heureusement une impression de surcharge ou de trainage sur cette partie du spectre. Le médium à proprement parler (plage de fréquence de la voix prise comme référence) est le gros point fort de ces intras à mon avis, les voix sont vraiment sublimes, elles ont une texture réaliste et sont assez en avant (Ca m\'a fait penser à Senn à ce niveau). Le reste du médium par contre, jusqu'au haut-méd est lui vraiment en retrait ce qui donne un rendu ultra-doux et absolument pas démonstratif ou excitant, ni fun d'ailleurs. Par contre c'est vraiment appréciable sur les longues écoutes. J'ai pu écouter les UM3X 8heures d'affilée à volume moyen, parfois élevé sans ne ressentir aucune fatigue auditive ce qui ne m'était jamais arrivé avec aucun autre casque auparavant.
Les UM2 en comparaison directe semblent beaucoup plus pauvres sur la voix et ne sont pas aussi nuancés mais leur petit côté "bright", énergique et sec (là où les UM3X sont ettouffés) donne un rendu joussif et entrainant, tout ce que je perd en qualité de restitution je le regagne en fun et en énergie.

Aigus: Je suis agréablement surpris ici, là où le haut-méd est particulièrement atténué/en retrait, les aigus sont présents et fins (bien que en retrait tout de même, comparés aux basses...). Les sons de cymbales sont beaucoup plus réalistes que sur les UM2. Le rendu des aigus n'est absolument pas brillant mais clairement lisse et agréable. On redécouvre plein de petites subtilités dans les morceaux, subtilités qui avaient disparu avec les UM2.
Les aigus ne sont absolument pas désastreux contrairement à ce que j'ai pu lire à propos des W3.

Au niveau de la scène sonore et de la séparation des instruments les UM2 se font descendre également. Les UM3X me donnaient parfois l'impression d'avoir un casque ouvert sur la tête, mais sans le casque bigyellow.gif .

Quelques morceaux maintenant: (attention sera encore complété au fur et à mesure!)

Nirvana - Nevermind
Bon, ben difficile de faire plus classique je crois, un album qu'on ne présente plus.

Mouais, le grave est là et rythmé mais le rendu est vraiment trop polissé à mon goût, pas de montées d'adrénaline sur cet album. C'est comme si l'on avait saupoudré le tout avec de l'aspartame pour tout adoucir, l'ensemble me paraît trop édulcoré...

Nirvana - MTV Unplugged in New York
J'ai voulu laisser une deuxième chance aux Westone avec cet album purement acoustique du même groupe.

Ha ouais! Alors là ça le fais directement beaucoup plus, l'ambiance concert privé est vraiment bien retranscrite et je m'écoute tout l'album de bout en bout avec le sourire aux lèvres. La voix de Kurt Cobain a vraiment le même effet 3D qu'avec mon Sennheiser, elle se retrouve au milieu de la tête alors que les instruments restent sur les flancs. Je trouve toujours que le rendu manque de ce petit peps d'énergie et de brillance mais ici ça me dérange beaucoup moins.

Nina Simone - Pastel Blues - Sinnerman
En jazz vocal féminin, Katie Melua est invariablement utilisée dans les tests GMP3. Personellement je ne suis pas fan de cette chanteuse, la fille est jolie, elle a une belle voix et les albums sont bien enregistrés mais je trouve que ça manque cruellement d'âme et d'audace. Pour moi c'est de la Pop et plus du Jazz (je vais me faire tabasser par certains je sens shutup.gif ).
J'ai choisi cette piste de Nina Simone pour son incroyable richesse vocale et instrumentale ainsi que pour ses montées en puissance qui vous donnent la chair de poule. Le rythme est incroyablement rapide et oppressant, à l'écouter on à l'impression qu'il ne nous reste plus que dix minutes pour faire le point sur notre vie...


Les Westone partagent ce côté rapide des UM2 et le rythme est ici particulièrement bien suivi, tous les sons sont à leur place et les instruments sont impressionants de précision. Néanmoins l'aspect confiné des UM3X ne retranscrit pas bien l'émotion de la voix de la chanteuse (bien que la voix soit bien définie, elle n'est pas assez criante de vérité à mes oreilles à cause d'une atténuation du haut-méd qui lui enlève ce petit côté agressif et palpable). Le morceau est techniquement bien géré à mes oreilles mais c'est de nouveau comme si l'on avait appliqué un glaçage sucré sur le tout. Malgré une aisance technique remarquable les UM3X passent ici à côté du but: instaurer une atmosphère oppressante.
Mon passage préféré est celui des claquements de mains, avec les UM3X je ne perçois pas bien les échos de ces claquements ce qui retire en réalisme, c'est comme si les claquements de mains se faisaient dans une cellule capitonnée ou une chambre anéchoïque.
Juste pour tester, j'ai utilisé le HD650 en guest star sur ce morceau, ce casque excèlle sur ce genre de style. Bon Ok, les Westone sont à la rue après avoir entendu ça... Tout est beaucoup plus clair, net et précis, la voix est transcendée, le médium du Senn fait tout et le morceau en devient presque à en pleurer.

Daft Punk - Homework
L'album qui a bouleversé la scène électronique de l'époque, plus particulièrement le milieu House en posant les bases de ce qu'on a appelé plus tard la "French Touch", malheureusement on voit ce que ça à donné aujourd'hui.
Des pistes aux sonorités brutes et originales, faites pour être remixées à l'infini.

Grosse claque sur cet album, les Westone sont taillés pour ça, le grave profond et impacté tout en étant défini permet de parfaitement apprécier (et même analyser!) les lignes de basses, celles-ci étant dépourvues de distortion à mes oreilles.
J'en ressort quand même avec un léger mal de crâne à la fin de l'album, il faut dire que ça cognait plutôt fort! L'écoute sur ampli étant ici d'une autre tenue, le contrôle dans les basses les plus profondes étant bien meilleur, ça descend plus et de façon plus crédible.
Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, la musique électronique est très riche en aigu en général, le spectre de tous ces sons synthétiques ressemblent un peu à un bruit blanc qui s'étend facilement jusqu'à 20kHz et parfois au dessus, assez fort d'ailleurs, même si ça ne sonne pas particulièrement aigu car ce ne sont pas des sons purs mais des mélanges. Ici les UM3X rendent bien mieux les sonorités synthétiques que les UM2 qui étaient tronqués dans le haut du spectre, les UM2 sonnent vraiment "faux" ici.
J'ai choisi cet album également pour la piste Around the World, déja décrite dans d'autres tests au préalable pour son effet "cuvette de chiotte" au début, le message sonore s'éclaircissant au fur et à mesure comme si l'on se redirigeait vers le DanceFloor.
Ce qui est marrant c'est que la sensation "cuvette de chiotte" du début avec les UM2 correspond très bien à la sensation "normale" avec les UM3X par comparaison. Vous pouvez visualisez maintenant en écoutant la chanson ce que j'entends par aspect confiné des UM3X à côté du rendu assez bright/éclairci des UM2 Sourire.gif. Je trouve que ce passage illustre très bien ceci.


J'avais déja lu sur Head-Fi que ces intras étaient vraiment ultra-smooth, et je ne peux que confirmer (je ne m'attendais d'ailleurs pas à ce que ça soit à ce point!). Pour moi ces intras ne sont absolument pas neutres et ont une sérieuse atténuation qui s'étend du médium à la fin du haut médium. J'obtenais de bons résultats avec Foobar2K en égalisant à la baisse le bas-méd et à la hausse le haut-méd, ces écouteurs réagissent assez bien à l'EQ. Sur l'iPod pour avoir un rendu qui me plaisait j'étais obligé de booster les aigus avec le'EQ ce qui améliorait un peu la clarté mais je n'arrivais pas à toucher au haut-méd spécifiquement (remarque: je n'ai jamais du booster les aigus sur l'iPod avec les UM2, sous peine de les rendre trop agressifs, de plus l'iPod classic et les UM2 ont une très bonne synergie à la base). Ca devrait déja être d'une autre tenue avec un baladeur possédant un EQ paramétrable...

Les fréquences les plus dangereuses (et les plus fatiguantes) pour l'audition se situe entre 3kHz et 8kHz, particulièrement 4000 Hz qui est la fréquence la plus "destructrice" à haut volume. La plupart des acouphènes et des pertes auditives après traumatismes auditifs se révèlent dans cette plage de fréquence.
Pour moi Westone a clairement développé une paire de EAR monitor universel très performante avec une atténuation flagrante de cette plage de fréquence afin de protéger l'audition de son utilisateur. Westone comme dit précédemment insiste sur le fait que les UM3X sont un retour de scène et pas un casque de loisir où une présentation plus bright est préconisée (UM2, Westone 3).
Black_Wolf avait déja émis l'hypothèse que la coupure dans les aigus des UM2 avait été étudiée pour limiter la fatigue auditive lors de représentations sur scène.

A faible volume je trouve les UM3X vraiment moux, tandis qu'à haut volume (surtout à des niveaux non raisonnables, pas envisageable avec des UM2 étant donné leur agressivité relative) ils deviennent de vraies tueries, on se croirait vraiment en plein concert!
En général les UM3X s'écoutent plus fort que les UM2 pour avoir la même sensation de dynamique, mais ce n'est pas trop grave pour les oreilles étant donné que les UM3X atténuent assez fort les fréquences les plus nocives pour nos chères cellules cilliées.

J'ai peut-être fait l'erreur d'envoyer en premier lieu les UM3X sur les genres ultra-dynamiques, en croyant que ça allait être des UM2+++, en effet ils sont beaucoup trop doux (comme des agneaux) pour ça. Je les ai trouvé bien meilleurs sur des musiques plus intimistes, surtout les compositions guitare + voix.
Ils passent bien sur du Hip-hop également.
Je les ai trouvé très bon sur le Jazz où ils enlèvent toute l'agressivité des cuivres (ce qui peut déplaire) tout en instaurant une atmosphère posée.
Je les ai trouvé convaincants sur le classique, à condition de faire son deuil concernant les harmoniques des violons qui passent à la trappe, harmoniques se trouvant pile dans le "creux" de la réponse des Westone...
Les musiques électroniques passent super bien, il faut bien dire que dans ce cas c'est le très bon grave des UM3X qui fait presque tout.
En gros, je trouve que les UM3X sont très bons dans les genres où les UM2 étaient eu peu à la ramasse et inversément...

J'ai bien analysé la signature sonore des deux paires et bien que n'ayant pas de graphique à proposer pour étayer mes propos, je pense que je peux dire sans trop me planter que les UM2 ont une signature sonore légèrement déscendante avec une bosse entre les basses et bas-méd suivit d'un léger creu dans les médiums suivit d'une nouvelle bosse au début du haut-méd suivit par une pente décroissante qui fait mourir les aigus assez tôt. Ces 2 bosses lui donnent ce semblant de signature en "V" qui n'est pas une vrai signature en "V" à la Klipsh par exemple qui, elle, booste les 2 extrêmes du spectre. Les Westone 2 ont une signature en "M" descendant d'après moi (nouveau concept la signature en "M" clindoeil.gif ).
Les Westone UM3X, pour moi, ont une signature descendante plus marquée sauf que le creu des mediums des UM2 est ici déplacé au niveau du haut-méd et que les aigus n'ont plus du coupure prématurée.

Concernant la sensibilité au souffle, les 2 paires sont coudes à coudes à ce niveau (bon on n'est pas à 1dB près évidemment mais je n'ai pas identifié de différence marquante). Les UM3X sont plus sensibles que les UM2 de 4dB mais leur impédance est double ce qui explique surement ce comportement équivalent face au souffle. Sur un iPod classic (très propre à ce niveau je pense) j'entends (je perçois) un léger souffle avec le volume à zéro en pause et il devient très audible volume à 100% en pause. Idem avec le Fiio E5. Seul le Corda 2move est parfaitement silencieux en pause tant que le potard reste sur des volumes "écoutables", à 100% on entend un léger souffle évidemment, mais avec de la musique à ce niveau ce sont les tympans qui exploseraient.
Niveau volume, les UM2 vont légèrement moins fort que les UM3X mais la différence ne devient vraiment marquée qu'à haut volume.

En gros, pour moi les UM3X sont des UM2 avec une scène sonore/aération bien meilleures, un grave encore plus impressionnant, des aigus qui ne sont plus tronqués (mais qui demeurent tout de même en retrait à côté du reste du message sonore) un médium plus en avant et possédant plus de corps, un jeu faisant montre d'une finesse et d'un sens du détail accrus MAIS c'est comme si on avait rajouté par dessus la musique une grosse louche de miel d'abeilles qui adoucit énormément les choses allant jusqu'à retirer toute la fougue et la pêche des UM2 (c'est ce qui fait leur charme), enlevant tout excitation et émotion pour ma part.
Quand j'écoute un morceau de métal avec les UM2 je me fou bien de leur restitution pleines de déficits, j'ai juste envie de balancer la tête, voir de sauter dans tous les sens si je pousse le volume bigyellow.gif . Les UM3X par contre ne me procure pas cette énergie communicative et me laissent de marbre (sauf à volume indécent... frown.gif ).

Le passage des UM2 aux UM3X donne une impression paradoxale, c'est comme si on écoutait des UM2 avec des coussins sur les oreilles ou plutôt des bouchons en mousse dans les oreilles alors qu'en même temps la restitution devient beaucoup plus précise, transparente et ample. A contrario, le passage UM3X -> UM2 donne l'impression que ces derniers sont intolérablement "bright" et plus brouillons. Néanmoins on sent tout de suite la familiarité entre les deux signatures, la patte Westone.
Je tiens à préciser que tout au long de ce feedback j'ai volontairement exagéré les différences entre les 2 paires d'intras afin de mieux les mettre en évidence!


4) Conclusion:

Pour moi les UM3X sont d'excellents intras et seraient certainement mon choix si je devais monter sur scène avec un petit groupe à budget serré mais ils n'ont clairement pas une signature sonore adaptée à mes goûts et aux musiques que j'écoute en condition nomade (presque exclusivement des musiques "violentes"). Je suis d'ailleurs ettoné de voir le succès que rencontre cette paire de EAR outre-Atlantique étant donné sa signature atypique.
En tout cas j'ai hâte de lire d'autres retours sur le forum afin de voir ce que les autres en pensent, chaque oreille est différente après tout!

Pour ce qui est de la différence de prix entre ces deux intras, elle est pour moi largement justifiée si on parle purement techniquement.
On paie souvent bien plus que 70 (euros ou $) en Hi-Fi pour des améliorations bien moindres.
Au final ce sera donc une histoire de goûts et je pense que celui qui s'accomodera de la signature spéciale des UM3X les trouvera bien supérieurs à leur petit frère UM2.

Au final, je vais renvoyer les UM3X à Adrien et je garderai ma paire de UM2.
La concession est amère, sachant dorénavant ce que je perds au niveau de la définition...

J'espère que vous avez prix plaisir à lire ce feedback et qu'il vous aura éclairé.
(J'essaierai de rajouter d'autres exemples musicaux plus tard Sourire.gif )


Rendez-vous ICI pour toute remarque et commentaire concernant ce feedback Sourire.gif .


Ce message a été modifié par Headphone Geek - 14/06/2009, 01:49.


--------------------
IPB ImageIPB Image
--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Pub
posté
Message #












Go to the top of the page
 
Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 28/07/2017 - 15:55