IPB
X   Message
(Message automatiquement fermé dans 2 secondes)

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
[Test] Test de l’UE-10 Pro [MAJ 28/11/2005], par Swiss-BJ
Antoine
posté 21/11/2005, 13:09
Message #1


GMP3 Fan
****

Groupe : Retraités équipe GMP3
Messages : 7182
Inscrit : 04/06/04
Lieu : Ailleurs...
Membre no 4276




Test de l’UE-10 Pro
par Swiss-BJ


INTRODUCTION

Pour GénérationMP3, j’ai le plaisir de vous faire partager mon tout premier test de matériel (et probablement le seul), celui-ci concerne mes écouteurs intras, UE-10 Pro acheté chez Ultimate Ears il y a quelques mois.

Pour être très clair et éviter ainsi d'éventuels commentaires non constructifs, je précise que je ne suis pas un spécialiste des tests de matériels, et que je ne suis qu'un amateur dans le domaine.

Ce qui, en résumé, signifie que mes remarques et conseils sont le fruit issus de mes impressions et ressentis personnels, agrémentés de quelques commentaires plus pro, dont je partage l'avis et que j’ai lus sur des Forums.

Mes oreilles ayants déjà un certain âge, elles n'ont plus, hélas, leurs sensibilité d'antan… et n'ont jamais été "absolues" !


SPECIFICATIONS

Sensibilité : 119db @ 1mw
Plage de fréquences : 20 Hz to 16k (+ ou -3db)
Impedance : 13.3
Driver : Trois (deux pour les basses – un pour les hautes)
Couleur : treize couleurs au choix
Jack coudé : 3.5mm.
Câble : deux longueurs disponibles et cinq couleurs au choix
Garantie : Une année
Prix : 900 $


PRESENTATION ET CONSEILS

L'UE-10 Pro est un casque intra auriculaire fabriqué sur mesure, ayant le même aspect que certains appareils auditifs médicaux.

Ceci implique d'ajouter à la somme qu'il faut débourser pour les obtenir, le prix pour la prise d'empreintes de vos oreilles par un audiologiste qualifié (on peut également le faire soi-même grâce à un kit prévu à cet effet, que l'on peut trouver, par exemple, chez The Ear Plug Store )

En raison du tarif très élevé de ces écouteurs, je vous conseille plutôt de passer chez un pro pour cette étape, il serait dommage de devoir tout recommencer rien qu’à cause d'une mauvaise empreinte. Une précision, il est inclus dans le prix de fabrication des écouteurs la possibilité de pouvoir les faire refaire, durant le premier mois, si ceux-ci ne sont pas bien ajustés à vos oreilles. Il ne vous en coûtera "que" la prise d'une deuxième série d'empreintes (si besoin est, tout dépend du problème constaté) et de nouveaux frais de port pour les envoyer…

Les photographies ci-dessous montrent (à titre d'exemple) des empreintes que j'ai réalisées moi-même, à l'aide du kit sus-mentionné, mais que je n'ai pas utilisées pour passer ma commande chez Ultimate Ears, de peur qu'elles ne soient pas bien faites.

user posted image
Empreintes auto réalisées en utilisant le kit

Les prix variant du simple au triple lors de mes recherches, je vous conseille également de rendre visite à plusieurs professionnels afin de pouvoir les comparer. Cette différence s'explique, selon moi, par le fait qu'en général, des prix "forfaitaires" sont pratiqués pour une commande d'appareil auditif médical, comprenant la prise d'empreintes. Les spécialistes ont, semble-t-il, beaucoup de mal à donner un prix uniquement pour cette partie du travail, d'où ces différences un peu à la "tête du client".


LA COMMANDE

La commande se passe très simplement (mis à part le l’aspect psychologique dû au prix qui fait réfléchir, au moins, à deux fois !).

Il suffit de remplir le formulaire sur le site d'Ultimate Ears, de choisir la couleur des écouteurs (plusieurs possibilités sont offertes), ainsi que celle du câble, puis de sa longueur (deux sont proposées), le nom souhaité qui sera gravé sur la boîte de rangement en aluminium.

Par le passé, ils offraient également la possibilité de choisir ces écouteurs en "bi matière", l'une dure pour le haut de la coque et l'autre plus "souple" pour la partie à introduire dans l'oreille. Ils ont abandonné cette option, probablement à cause du manque de fiabilité (dans le temps) et de solidité (adhérence) entre ces deux matières ?

Une fois votre commande confirmée, il vous suffit d'envoyer vos empreintes (quelques explications figurent sur le site à l'attention des professionnels afin qu'ils puissent les réaliser selon les spécifications demandées) à l'adresse mentionnée et d'attendre patiemment.

Mon envoi à mis environ 3-4 jours pour arriver à destination et mes écouteurs sont arrivés en retour, par courrier rapide, environ deux semaines et demi plus tard, dans une très jolie, mais par très utile, boîte en aluminium ayant mes prénom et nom gravés sur le dessus, le tout accompagné d'un "mode d'emploi" succinct et d’un outil pour le nettoyage.

C'est tout ! Un étui de protection, digne de ce nom, pour le transport de tous les jours aurait été vivement apprécié vu le prix !

user posted image
La (grosse) boîte en aluminium

user posted image
Toujours la boîte et au premier plan l'outil fourni pour le nettoyage

user posted image
Voici les bêtes…

user posted image
… et en gros plan


Remarque

Dans mon cas, l'écouteur gauche n'avait pas la même implémentation de la fixation du connecteur du câble, ni la même inclinaison que le droit. Cet état de fait provoquait un frottement désagréable et douloureux sur le bord de mon oreille, après un court échange d'e-mail, j'ai donc dû renvoyer le gauche. Ils l'ont refait rapidement, cette fois il est bien identique au droit et ne provoque plus de douleur. Point négatif, l'envoi de retour (de chez moi aux USA) est resté à mes frais, dans l'autre sens et par courrier rapide au leur !


POURQUOI CE CASQUE ?

Après une brève période d'utilisation des Sony MDR-EX71, puis des Etymotic ER-4 P, ce sont ces derniers qui m'ont démontré que même avec des écouteurs intras on pouvait avoir une sensation musicale impressionnante, je les ai trouvés émotionnellement parlant excellents avec un son chaud, équilibré et détaillé, des basses présentes et pas baveuses.
Le reproche que je fais à ces deux écouteurs est que la qualité de toute musique, notamment des basses, est en grande partie dépendante de leur positionnement dans l'oreille (plus ou moins profond, plus ou moins incliné) et de leur étanchéité.

Malheureusement pour moi, je n'ai jamais pu me faire à cette sensation d'avoir "quelque chose" dans mes oreilles et plus principalement à cette sur-pression (ou sous-pression), provoquée par le bouchage hermétique du canal auditif, sur mes tympans.
Mon cerveau se concentrait de plus en plus sur ces "choses" gênantes introduites dans mes oreilles au point de ne plus pouvoir profiter de la musique plus d'une demi-heure.

Une réflexion, médicalement je ne suis pas certain qu'après une utilisation prolongée et régulière (plusieurs heures par jour), les tympans ne souffrent pas de ce régime.
Je rappelle à toutes fins utiles, que c'est au niveau de l'oreille interne que se trouve notre sens de l'équilibre, et le jour où il ne fonctionne plus … bonjour les gros problèmes.

Selon moi, le fait de mettre en sur-pression (ou sous pression) le tympan, puis d'y ajouter de la musique (variation d'ondes, donc de pression) provoque immanquablement des tensions néfastes sur le tympan et probablement dans une partie de l'oreille interne.
Chez un médecin ORL, une façon de voir si les oreilles "compensent" bien, c'est justement d'utiliser un appareil provoquant des aspirations très rapides sur le tympan plusieurs minutes et de regarder ensuite s'il montre des signes de faiblesse (rougeurs).

Bref, cette conception d'écouteurs ne me convient radicalement pas !


MATERIEL, AJUSTEMENT ET ISOLATION

Les écouteurs

La qualité de construction est excellente et la matière employée, de l'acrylique dur, est lisse et bien polie sur toute sa surface.
Sur la partie intérieure sont gravés le numéro de série et mes initiales, en rouge pour le droit et en vert pour le gauche.

Le câble

Les connecteurs (au niveau des écouteurs) sont déconnectables sans problème en tirant dessus fermement, mais ils sont également très bien fixés évitant toute possibilité de débranchement intempestif.
Il y a un choix de deux longueurs possible à la commande, l'une d'environ 117 cm et l'autre d'environ 163 cm (qu'il est également possible d'obtenir séparément).
Il est fin, fabriqué dans une matière souple, les fils sont torsadés, mais recouverts d'une sorte de gaine lisse et non agrippante.
Le fait de le faire passer autour de l'oreille limite les bruits dû à de possible frottement sur les vêtements et prévient les risques d'arrachage du câble (peu probable).
Du côté des écouteurs et sur quelques centimètres, le câble est doublé d'un fil dur qui permet de garder en mémoire la forme du "tour d'oreille" ce qui facilite l'insertion.
Le jack est quand à lui en version coudée uniquement et ses contacts dorés.

L'ajustement

Il est tout simplement fantastique. L'insertion est vraiment facile, elle se fait par une légère rotation de l'écouteur lors de l'introduction dans le canal auditif prenant quelques secondes. Une fois à la température du corps il est encore plus facile de les enlever et de les réinsérer (temps encore réduit).
En place, ils le sont pour la journée plus besoin d'y penser.
Il faut juste un petit entraînement pour obtenir ce "coup de main" pour les mettre et les enlever.

L'isolation

Les données techniques du constructeur montrent qu'ils sont conçus pour obtenir une isolation passive de -26dB, ceci n'étant pas un paramètre important pour moi je ne vais pas m'attarder plus longtemps sur ce point.
Juste une précision utile, avec le volume coupé il est parfaitement possible d'entendre et de comprendre ce que dit une personne.


MORCEAUX UTILISES

Je précise que je suis simplement une personne pour qui un MP3 CBR 320 kbps (qualité haute) encodé depuis le CD original ressemble comme deux gouttes d’eau au même fichier WAV extrait du même CD.

Ma liste, non exhaustive, toute en MP3 (pour les raisons évoquées ci-dessus) sur un iPod photo 60.

Alan Parsons Project - Eye in the Sky
Bruce Springsteen - Streets of Philadelphia
Glenn Gould - Aria + variation 1 A 1 Clavecin
Guem - Ya-Lou, Tsé-Tsé
Keith Jarrett - Octobre 17, 1988
Kenji Kawai - Voyage to Avalon
Kenji Kawai - Log In
Massive Attack - Angel
Natacha Atlas - Mon amie la rose
Queen - I want it all
Scott Ross - Aria + variation 1 A 1 Clavecin
Sting - Englishman in New-York
The Eagles - Hotel California
Whitney Houston - I will Always Love You


EN ECOUTE, CA DONNE QUOI ?

Pour commencer et si j'ose une comparaison, je trouve les Etymotic ER-4 P ayant un son plus "chaud" que les UE-10 Pro, que je qualifierais de plus "froid".
L'UE-10 Pro est sans contestation beaucoup plus précis et clair dans le rendu des différents instruments et des voix. Je précise que cette comparaison est faite de mémoire puisque je ne les ai pas eus en même temps.

J’apprécie la musique en général, je n’ai donc pas un genre de musique préféré ce qui me laisse un choix vaste pour pouvoir les utiliser. Tout bien réfléchi, je ne suis quand même pas trop "boum-boum-boum"…

Ma première impression me donne l'illusion d'avoir l'artiste juste devant moi en train de chanter et, de me l'imaginer, lui-même placé devant ses musiciens (Natacha Atlas, Mon amie la rose - Whitney Houston, I will Always Love You, par exemple)

Les voix sont donc placées sensiblement en avant ce qui donne une profondeur supplémentaire que j'apprécie tout particulièrement, laissant en retrait les instruments. D'un point de vu tout personnel, c'est bien l'image que je me fais d'une scène de concert, en privé, pour avoir du plaisir et apprécier un morceau.

Toujours selon mon avis, chaque note est pour ainsi dire palpable, elles se suivent clairement sans se marcher dessus.

Les UE-10 Pro ayant deux "drivers" de basses (plus un pour les hautes), je m'attendais, amateur que je suis, à avoir la même impression qu'avec mon caisson de basses dans mon salon (qui n'a pourtant rien à voir avec un modèle haut de gamme).
C'est-à-dire ressentir une vibration bien profonde. Peut-être est-ce dû à mon iPod qui n'est pas vraiment bon pour reproduire les basses (c'est une explication, selon ce qui peut se lire sur les Forums) ?

J'ai donc généré des sons de 20, 25, 30, 35, 40, 50, 60, 70, 80, 90 et 100 Hz d'une durée de 6 secondes juste pour voir si j'arrivais quand même à les entendre. Et bien en poussant le volume plus haut, c'est-à-dire à plus du quart (mon niveau d'écoute habituelle), effectivement je les entends et si je mets le réglage de mon iPod sur "Ampli.basses" j'ai bien des basses plus profondes, sans exagérer quand même, c'est très loin d'un système "home cinéma".

J'en conclus qu'effectivement, séparément, les "basses" sont présentes. Et dans un morceau musical ?
Elles sont percutantes, précises, ne bavent pas et surtout, important pour moi, elles ne prennent pas le dessus !

A l'écoute de percussions, par exemple l'album de Guem, elles sont nettes, claires et précises. J'imagine assez qu'un pro pourrait se prendre au jeu et de décrire à quel emplacement les doigts ont pu toucher l'instrument !

Chaque instrument peut être séparé quand vous écoutez un morceau attentivement, ainsi la clarté est vraiment impressionnante, tout est équilibré.

Dans "Octobre 17, 1988" - Paris Concert (enregistré en public) de Keith Jarrett, morceau de 38 minutes. On peut très bien sentir physiquement l'artiste : grognements, gémissements, jappements, voire hurlements, bruits des mains sur le clavier, bruits des pieds sur les pédales.

L'UE-10 pro s'adapte parfaitement aux différents genres de musique. Il peut passer d'un piano lent et doux, à plus rapide et fort sans problème comme, par exemple, avec Glenn Gould et ses Goldberg Variations, passage du premier au deuxième morceau.


FABRICATION D'UN ETUI DE TRANSPORT PLUS PRATIQUE

Comme mentionné plus haut, la jolie boîte en aluminium fournie avec les écouteurs, n'étant absolument pas pratique pour un transport quotidien (de plus elle ne peut pas tenir d'elle-même en position ouverte sans basculer sous l’effet de son propre poids !). Je vous propose une idée de bricolage, qui peut également être utile pour d'autres types d'écouteurs, étant donné que pour le prix il n'est pas fourni d'étui digne de ce nom pour protéger cet investissement.

Il faut acheter un étui "no name / multi usage" de la bonne taille et un morceau de mousse de rembourrage le plus dense possible.
Il vous faut également une mini perceuse / fraiseuse style "Dremel", avec quelques embouts abrasifs.
Si possible ne pas avoir "deux mains gauches" et nous voici concrètement lancés dans la fabrication de notre étui en essayant de reproduire la forme très particulière et tordue de ces écouteurs dans la mousse, en la fraisant artistiquement !

user posted image
L'étui vide et le morceau de mousse

user posted image
La mousse fraisée selon la forme des écouteurs

user posted image
Le tout mis en place

user posted image
Prêt pour le transport


MA CONCLUSION

J'ai trouvé les écouteurs qui me conviennent parfaitement à tous points de vue, j’en suis parfaitement content et ne regrette pas cet achat, une fois le choc passé du prix et la carte de crédit remise à "zéro", bien évidement.

Le point primordial pour moi, à part la qualité sonore, était la gêne possible dans l'oreille … je suis comblé, un vrai régal ils ne se font quasiment pas sentir, on ne s'entend pour ainsi dire plus marcher, parler ou respirer en comparaison avec les Etymotic. On pourrait presque envisager de manger des "chips" sans avoir les effets horribles et bruitages indescriptibles bien connus avec des intras !

L'isolation phonique est certes un peu moins importante que le modèle précité, mais n'étant pas un critère important à mes yeux (ou plutôt pour mes oreilles), cette possible gêne pour certain ne l'est pas dans mon cas. Il reste toujours une grande marge au niveau du volume sonore au cas où.

On peut sérieusement penser à les garder toute la journée tant ils se font oublier à l'usage. Tout bien réfléchi, cela me semble une affirmation assez logique puisque leur conception est la même que les appareils auditifs médicaux, qui eux, sont effectivement prévu pour être utilisez du réveil au coucher !

Je ne peux que les conseiller vivement, tout en étant parfaitement conscient que ce genre d'écouteurs n'est quand même pas à la portée de toutes les bourses.

Sur le site du constructeur on trouve une liste très impressionnante de "Stars du Show-biz" utilisant leur produit, il est clair que cela peut s'apparenter à simplement de la publicité mais également, peut-être, à une réalité effective et reconnue de qualité ?

Désolé d'avoir été aussi long pour ce test et merci d'avoir eu la patience de me lire.

Je finirai juste par cette dernière remarque, ces écouteurs ont certainement des défauts, mais je ne suis pas arrivé à les mettre en évidence, amateur que je suis et si quelqu'un à un moyen de le faire je reste disponible pour d'autres tests.


Synthèse :

+ Confort (sur mesure, donc parfaitement adapté à son oreille pour de longues heures d'écoute)
+ Qualité sonore
+ Qualité de fabrication exemplaire
+ Qualité du câble et possibilité de le changer si endommagé, ou trop long/trop court
+ Basse impédance donc utilisable avec diverses sources
+ Pas de coût cachés (contrairement, par exemple, aux Etymotic ER-4 P où il faut changer les filtres de temps en temps)
+ Pas d'usure des tripodes ou des mousses, vu qu'ils n'en ont pas et qu'ils sont fabriqué dans de l'acrylique dur

- Prix (très élevé)
- Pas d'étui pour un transport journalier
- Impossibilité de les prêter (tout bien réfléchi, pas si grave que cela !) ou de les revendre


Et éventuellement, en pratiquant un crash-test consistant à les lancer violemment au sol, probablement que la matière dont ils sont fabriqué (de l'acrylique dur) résistera moins que les autre modèles que j'ai eu, mais à ce prix est-il bon de recommander d'en prendre le plus grand soin ?



INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES du 28.11.2005

Faisant suite à vos commentaires, j'ajoute ces quelques informations complémentaires à mon test.

J'ai branché mes UE-10 pro sur mon ampli/tuner Sony STR-DB925 QS afin d'éliminer le possible "problème" de rendu des basses de mon iPod photo.
Une précision concernant le niveau du volume sur mon iPod. Le volume complètement mis à zéro, pas de son, logique, par contre s'il est mis à 1/10 de millimètres et jusqu'à environ la moitié du quart (par rapport au maximum possible), il reste constant sans possibilité de le modifier en puissance, je suppose que cela est dû à l'impédance très faible de ces écouteurs ? Je ne trouve pas cela gênant outre mesure, je le signale au cas où cela pourrait être important lors d'un futur achat.

MES CONSTATATIONS

Là, c'est le coup de grâce, autant les détails étaient incroyables sur mon iPod, autant c'est encore plus cristallin !

J'ai écouté tous les morceaux présents dans ma liste citée ci-dessus et me suis attardé un peu plus sur Whitney Houston - I will Always Love You.
Pour faire au plus simple, Whitney est là, présente dans votre pièce et ne chante que pour vous, impossible pour ma part de trouver le moindre défaut.

Dans cet élan, j'ai également réécouté Keith Jarrett - Octobre 17, 1988 et Scott Ross - Aria + variation 1 A 1 Clavecin … divin.

Keith chantonne toujours autant, mais j'ai également pu déceler encore d'autres petits bruits de ses pieds sur les pédales ? Du public ? Des toussotements ? Je ne le sais pas vraiment, mais ils sont là.
Scott, quant à lui, nous emporte littéralement dans le monde du clavecin avec un rendu parfait (pour ceux qui apprécient cet instrument).

J'en déduis donc fortement que mon iPod "cache", comme par un très léger brouillard, certains détails, j'arrive à la conclusion que ces écouteurs sont donc bien au-dessus de la qualité qu'un tel lecteur MP3 peut donner.

Les basses sont également plus puissantes, dans Massive Attack ­ Angel, non seulement elles sont nettes et précises, mais ça claque fort et ça vibre bien dans la tête, je les sens comme moins étouffées et avec plus d'amplitude.

L'isolation

Je reviens sur cette rubrique en y apportant quelques précisions.

Sans musique on peut très bien comprendre ce que dit une personne, le son est certes étouffé, mais parfaitement audible (cela évite de devoir les enlever juste pour "donner l'heure").

Avec, l'isolation est parfaitement suffisante et la réserve de volume laisse une grande marche au cas où le bruit ambiant serait trop perceptible. Le concert est bien là et que pour vous les voisins n'en seront pas dérangés. Je n'ai pas de métro sous la main, donc je n'ai pas pu les tester dans cet environnement, la seule chose que je puisse dire, c'est qu'à vélo (ou avec beaucoup de vent) le frottement de l'air sur les oreilles provoque quand même une gêne sonore de "souffle", dans ce cas il faut élever le volume pour limiter au mieux ce "bruit de fond" gênant, c'est compensable … mais dans la limite du raisonnable, les tympans, en général, n'aiment pas trop les forts niveaux sonores.
Marcher dans la rue ne pose pas le désagréable phénomène de vibrations, à chaque pas, qui résonne sourdement dans la tête auquel il est difficile de s'habituer (selon moi).
Lorsque l'on parle, il y a bien un léger écho "comme si on a le rhume" classique des intras, mais extrêmement moins prononcé qu'avec les Etymotic.

Je ne peux que confirmer mon enthousiasme et mes recommandations sur cette petite merveille d'électronique miniaturisée et embarquée au fond de mes oreilles.



Laissez vos commentaires sur ce test ici

Ce message a été modifié par Nicholas - 12/01/2006, 13:03.


--------------------
Antoine is powered by Chrome

Anciennement de la maison Tigrou...
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Pub
posté
Message #












Go to the top of the page
 
Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 24/08/2019 - 23:56